Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Pourquoi le maire de Gap renonce au projet du plan d'eau

Hautes-Alpes Publié le - - Urbanisme

Pourquoi le maire de Gap renonce au projet du plan d'eau
Ville de Gap - Le projet de plan d'eau à Gap ne verra finalement pas le jour. En cause, trois raisons : la sécheresse, le coût et des retards dues à des fouilles préventives.

Alors que la sécheresse a de nouveau sévi cet été à Gap, le maire Roger Didier a annoncé cet après-midi qu'il préférait abandonner la construction du plan d'eau dont l'ouverture était prévue en juillet 2020.

En juillet 2020, un plan d'eau devait ouvrir au sud de la ville de Gap, plaine de Lachaup, sur un site constitué de zones humides, de champs et d'une aire de grand passage pour les gens du voyage. Ce plan d'eau, dont le coût était estimé à 3,5 M€ HT, devait être à la fois un lieu de baignade, de pêche, de promenade et de loisirs avec des jeux d'enfants, terrains de boules, pédalos... Après un été de sécheresse, Roger Didier et sa majorité municipale ont décidé de ne pas poursuivre le projet. Car Il était prévu que le pompage principal se situe à 1,8 km, dans la nappe phréatique de la Luye.

« Avec mon équipe, nous avons pris cette décision courageuse, qui s'impose à nous et qui, en même temps, est un déchirement. Le changement climatique s'impose à nous et, effectivement, les données de 2014 ne sont déjà plus celles d'aujourd'hui. Si le plan d'eau avait déjà existé cet été, nous aurions dû avoir recours à une autre ressource que la Luye pour compenser l'évaporation inhérente au fonctionnement de tout plan d'eau de loisirs. Il y a deux alternatives : le Canal de Gap, dont une branche arrive dans le secteur de Belle-Aureille, et le réseau d'eau potable. Dans les deux cas, cela pose question. Les Gapençais sont-ils prêts à l'éventualité, en fonction des aléas climatiques, de puiser jusqu'à 4,4% de leur consommation quotidienne d'eau potable pendant une partie de l'été pour alimenter un plan d'eau ? En tout cas, moi, je n'y suis pas prêt ! », lance le maire.

Dans son rapport daté de fin août, la Mission régionale d'autorité environnementale avait également émis des réserves sur le sujet. « J'ai ainsi pris connaissance avec attention de l'avis de l'Autorité environnementale, qui soulève plusieurs réserves. Même si cet avis est simplement consultatif et ne s'impose nullement à nous, certains points ne peuvent pas être écartés d'un revers de manche », admet le maire.

Des travaux qui auraient coûté le double des prévisions

Deux autres arguments ont fini de convaincre la municipalité. L'un d'eux est le coût. « Nous en étions à l'étape de consultation des entreprises pour l'attribution des marchés. Plus de 40 entreprises avaient retiré le dossier de consultation, mais nous n'avons eu qu'une seule offre d'un groupement d'entreprises. Le chiffrage est de près de 7 M€ HT, soit le double des prévisions », explique M. Didier. Mais aussi la nécessité d'effectuer des fouilles archéologiques préventives, dont on ne sait quand elles auraient pu être menées par les services de l'Etat.

Même si le plan d'eau ne se fera pas, ce site n'accueillera plus d'aire de grand passage pour les gens du voyage, « comme je m'y étais engagé auprès des riverains. Cette aire va être déplacée. Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus sur ce sujet, car nous avons sollicité l'Etat il y a six mois, et nous n'avons pas encore eu de réponse ». Quant à l'avenir du site, le maire répond qu'il réfléchira à un projet pour cet espace en concertation avec les riverains.

Le site nettoyé

Conformément à une injonction de la Dreal datant de deux ans, la Ville de Gap a procédé, avant l'été, au nettoyage du site qui était auparavant un lieu de dépôt des déchets inertes. L'entreprise Abrachy a effectué cette opération d'un coût de 450.000€. « Nous allons procéder au reboisement du site », annonce le maire.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer