AccueilTerritoiresPourquoi l'Ouest des Alpes-Maritimes créée le premier pôle métropolitain de la région PACA

Pourquoi l'Ouest des Alpes-Maritimes créée le premier pôle métropolitain de la région PACA

Après la première métropole de France -Nice Côte d'Azur, créée en 2012-, le département des Alpes-Maritimes s'apprête à accueillir le premier pôle métropolitain de la région PACA.
Pourquoi l'Ouest des Alpes-Maritimes créée le premier pôle métropolitain de la région PACA
D.R. - Les élus de l'Ouest des Alpes-Maritimes

TerritoiresAlpes-Maritimes Publié le ,

Les communautés d'agglomération Sophia Antipolis, Cannes Lérins et Pays de Grasse et la communauté de communes Alpes Azur, soit un ensemble regroupant 86 communes et 450 000 habitants, ont en effet décidé de se réunir dans un syndicat mixte, le statut des pôles métropolitains. Il pourra porter des projets, des financements et des actions communes déclenchées, « à la carte », par ces quatre EPCI réunis. « Nous n'avons voulu agir ni contre la métropole Nice Côte d'Azur, ni contre le département. Mais seulement nous doter, à l'ouest des Alpes-Maritimes, d'une structure de coopération très souple qui nous permettra d'engager des projets concrets d'intérêt métropolitain, sans fiscalité nouvelle et sans administration supplémentaire » assure Jean Leonetti, le maire d'Antibes et président de la CASA.

Ces agglomérations et cette communauté ont en effet fait le choix d'un outil qui permet de conserver « les identités et la souveraineté des territoires », tout en améliorant l'efficacité de l'action publique sur un bassin de vie élargi. « Nous voulons rendre nos territoires plus pratiques et valoriser nos atouts. C'est de la politique collaborative renforcée » ajoute David Lisnard, maire de Cannes et président de l'agglomération Cannes Lérins. Ce dernier sera le premier président, pour un an, de ce pôle métropolitain. Avec cet outil, il n'y aura pas de grands investissements structurants mais des actions ciblées dans les transports, le développement économique, la promotion touristique, la valorisation des déchets, etc.

« Nous n'avons pas eu de mandat auprès de nos électeurs pour aller plus loin. Nous verrons aux prochaines élections s'il faut passer à une autre étape » prévient Jean Leonetti. Les collectivités concernées doivent encore délibérer pour créer ce pôle qui pourra voir le jour après un arrêté de création du préfet.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?