AccueilTerritoiresPlus de 45 M€ consacrés aux collèges haut-alpins d'ici la fin du mandat

Plus de 45 M€ consacrés aux collèges haut-alpins d'ici la fin du mandat

En plus des trois gros chantiers programmés dans les collèges de Laragne, Serres et Gap (Centre), le Département programme la reprise de l'internat d'excellence de Guillestre dès 2022.
Plus de 45 M€ consacrés aux collèges haut-alpins d'ici la fin du mandat
Département des Hautes-Alpes - Après avoir été désamianté, un ancien bâtiment du collège de Laragne-Montéglin a été démoli.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Au terme de l'actuel mandat, le Département des Hautes-Alpes aura consacré plus de 45 M€ à ses collèges, avec trois gros chantiers de réhabilitation à Laragne-Montéglin, Serres et Gap (Centre). A Laragne-Montéglin et à Gap, il s'agit de travaux de démolition, reconstruction et rénovation (les bâtiments conservés étant isolés puis restructurés) tandis qu'à Serres, il faut créer une extension en vue d'adosser l'école au collège et à la médiathèque.

« A Laragne-Montéglin, nous avons commencé par le désamiantage d'un ancien bâtiment qui a ensuite été démoli. Les entreprises sont choisies, le chantier va débuter et se dérouler sur deux ans pour un montant de 15,4 M€. Les opérations les plus bruyantes sont programmées pendant les vacances », prévient le président du Département, Jean-Marie Bernard. Fin 2022, s'ensuivra le démarrage du chantier de l'école du socle de Serres, une fois les plans d'exécution terminés et les entreprises consultées. L'établissement sera livré en 2025. Coût estimé à 11 M€. Enfin, le Département va reverser à la Région, maître d'oeuvre du chantier, 15 M€ pour la requalification du collège Centre, adossé au lycée Dominique-Villars, qui s'échelonnera de 2023 à 2025.

Des travaux retardés par la pénurie de bois et de métal

A partir de 2022, en collaboration avec l'Education nationale, et dans le cadre d'un plan national, le Département prévoit la reprise de l'internat d'excellence de Guillestre, qui compte une trentaine de places, afin d'accroître son attractivité. « Au-delà des travaux, il faut mener une vraie réorganisation pédagogique, en particulier entre la fin des cours et le soir pour favoriser l'épanouissement des élèves, à travers des loisirs, des activités sportives et culturelles », expose l'élu.

Au-delà de ces chantiers d'ampleur, la collectivité réalise des travaux d'entretien courant au cours de l'été. Cette année, le Département a dépensé 625 000 €, soit bien moins que les années précédentes (1 M€ environ). En cause, des opérations prévues qui n'ont pu être réalisées du fait de la pénurie de matériaux qui ont empêché les entreprises de répondre aux appels d'offres. Les travaux d'accessibilité à L'Argentière-la-Bessée et ceux des vestiaires de Fontreyne à Gap ont dû être repoussés.

Les principaux travaux d'entretien concernent la mise en accessibilité pour 252 000 € à L'Argentière-la-Bessée (terminés au cours des vacances de la Toussaint), le remplacement du sol du gymnase de Veynes pour 245 000€, la mise en sûreté (58 000€), les réparations (53 000€) et les travaux effectués en régie (18 000€). 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?