AccueilTerritoiresPlan montagne en Paca : le dispositif « Contrats Stations 2030 » est lancé

Plan montagne en Paca : le dispositif « Contrats Stations 2030 » est lancé

Avec l'appel à manifestation d'intérêt et les 200 millions d'euros investis, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur entend valider des projets écologiquement vertueux qui pérenniseront le modèle économique des stations.
Autour de Chantal Eyméoud, vice-présidente de la Région, Nils Ginestou, chef de service adjoint à la Région, Régis Bouchacourt vice-président de la CCI 05 et Gérard Bracali, président DSF Alpes du Sud.
A. Baradat - Autour de Chantal Eyméoud, vice-présidente de la Région, Nils Ginestou, chef de service adjoint à la Région, Régis Bouchacourt vice-président de la CCI 05 et Gérard Bracali, président DSF Alpes du Sud.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

La Chambre de commerce et d'industrie des Hautes-Alpes (CCI 05) a réuni vendredi 14 janvier autour de Chantal Eyméoud, vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur en charge du plan montagne et de Gérard Bracali, président de Domaines skiables de France-Alpes du Sud, les acteurs des stations des Alpes du Sud pour évoquer le plan montagne régional, la neutralité carbone et les stratégies de développement à venir des stations.

Chantal Eyméoud : « L'activité ski ne sera jamais abandonnée »

Le 18 décembre dernier, Renaud Muselier, président de la Région, a annoncé 200 M€ d'investissements au titre du Plan montagne régional pour la période 2022-2027, s'appuyant sur l'étude Climsnow. Le premier plan montagne 2015-2020 avait accordé une aide de 50 M€ qui avait généré 194 M€ d'investissements des structures porteuses.

Domaines skiables de France : « Trouver le juste milieu entre l’économie et l’écologie »

« Contrats stations 2030 »

« L'économie de montagne est solide et fragile à la fois », a souligné Chantal Eyméoud en décrivant la détérioration dans les prochaines décennies des conditions d'exploitation des stations de basse altitude liée au réchauffement climatique. « Il nous faut une montagne durable en matière d'économie mais aussi de respect de l'environnement. »

Le Plan montagne régional 2022-2027 reposera donc sur un appel à manifestation d'intérêt (AMI) intitulé « Contrats stations 2030 » en direction des collectivités locales, des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), des parcs régionaux ou encore des conseils départementaux, potentiels candidats à projets. Le doublement de l'investissement de 100 M€ à 200 M€, qui sera équitablement réparti entre les espaces valléens et les stations, encouragera les projets confortant et sécurisant les pratiques liées au ski, ceux préparant au mieux la transition des modèles économiques et touristiques et visant à la neutralité carbone des domaines skiables à l'orée 2030.

Joël Giraud : « Les remontées mécaniques ne sont pas exclues du plan Avenir montagnes »

La date limite de candidature à l'AMI est fixée au 30 avril prochain. Les candidats retenus seront auditionnés du 15 au 30 mai et les validations de projets seront annoncées au mois de juin. Modernisation et création d'équipement, innovation en faveur de la sobriété et énergétique la réhabilitation énergétique seront des critères déterminants à l’éligibilité. « Dès octobre 2022, les opérations pourront être engagées », a indiqué la vice-présidente de la Région.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?