Fermer la publicité

Plan de relance : Isabelle Lonchampt réclame un coup d'accélérateur

Bouches-du-Rhône le - - BTP

Plan de relance : Isabelle Lonchampt réclame un coup d'accélérateur
S. Payrau - « On ne peut plus avoir les délais qu'on avait avant pour sortir les dossiers », martèle Isabelle Lonchampt, présidente de la Fédération du BTP 13.

Si la présidente de la Fédération du BTP 13 porte un regard positif sur les mesures annoncées, elle s'inquiète du temps qu'il faudra pour que les fonds ruissellent sur le territoire.

« Pour l'instant, on a limité les dégâts, nous n'avons pas eu de baisse de l'emploi salarié. Mais pour continuer à limiter la casse, il faut qu'on ait de l'activité. On nous a aidés à sauver les meubles avec le chômage partiel et le Prêt garanti par l'Etat (PGE). Mais si derrière on ne met pas en place rapidement le plan de relance, on aura dépensé tout cet argent pour rien » : c'est le constat sans appel dressé ce vendredi 11 septembre par Isabelle Lonchampt, la présidente de la Fédération du BTP 13.

Si elle adoube le contenu dudit plan, qui « va dans le bon sens », elle n'en tire pas moins le signal d'alarme.

« On a aujourd'hui une bonne activité, mais elle est en trompe-l'œil : nous avons repris les commandes que nous avions avant le confinement. En revanche, nos carnets de commandes fondent comme neige au soleil. Il n'y a pas de nouvelles affaires qui sortent. On sait déjà qu'on va avoir un trou d'activité en 2021 », résume-t-elle.

Un timing d'autant plus regrettable que c'est à ce moment-là que les entreprises devront faire face au paiement des charges reportées et aux premiers remboursements des PGE.


Lire aussi : Julien Rey, président de la FBTP 04 : « On a souvent une vision à un an. Et là, on ne voit rien »


Au plan national, la baisse d'activité s'est limitée à 15 %, en deçà des 18 % un temps envisagés. Jusqu'ici, c'est l'emploi intérimaire (en baisse de 59 % fin mai dans les Bouches-du-Rhône) qui a permis d'amortir la crise, l'emploi salarié ayant pour sa part progressé de 2,3 % au 1er trimestre dans le département. Mais les choses pourraient empirer l'an prochain au vue des autorisations de logements en baisse de 21 % à mi-juillet sur la région alors que les mises en vente chutent de 23 %. « En 2021, on risque d'avoir encore une baisse d'activité de 18 à 20 % », souligne Isabelle Lonchampt. D'autant que se profilent également de nouvelles échéances électorales avec la tenue des élections départementales et régionales, toujours source d'incertitudes pour l'activité du BTP.

« Toute commande publique est bonne à prendre »

Alors pour sortir de ce « cercle vicieux », la présidente de la FBTP 13 estime qu'« il faut accélérer pour que le plan de relance soit effectif le plus rapidement possible ». Elle demande « une dématérialisation des procédures » et une plus grande « réactivité » de l'administration. Un enjeu vital pour une profession soumise à « énormément d'autorisations administratives ».

Elle en appelle aussi aux collectivités fraîchement élues. « Toute commande publique est bonne à prendre », schématise-t-elle. D'autant que jusqu'à 70 000 €, les collectivités peuvent désormais lancer des appels d'offres sans publicité. « Il faut multiplier les petits travaux. Cela fait vivre les TPE/PME, artisans », insiste-t-elle. Et de citer notamment des travaux qui pourraient être entrepris rapidement dans les écoles de la ville de Marseille. Elle demande aussi la mise en mouvement de la Société publique locale d'aménagement d'intérêt national (SPLA-IN) Aix-Marseille Provence chargée de piloter la rénovation immobilière dans le centre-ville. « Il y a déjà des financements », insiste-t-elle.

Enfin, si Isabelle Lonchampt salue la mise en place, sous l'égide de la préfecture, d'un Comité de suivi de la commande publique qui se réunira le 30 septembre - « nous aurons une vision des marchés publics à venir » -, elle rappelle que « ça n'évitera pas le trou d'air ». Et de conclure : « Contrairement à d'autres professions, on a la chance de pouvoir sauver nos emplois. Il faut en profiter. Nous sommes prêts, nos collaborateurs sont prêts : on n'attend que les commandes. »




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer