AccueilEconomiePhilippe Renaudi : « En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les entreprises sont prêtes à repartir »

Philippe Renaudi : « En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les entreprises sont prêtes à repartir »

Dans le baromètre de conjoncture Chambre de commerce et d'industrie Provence-Alpes-Côte d’Azur, les entrepreneurs se montrent confiants, même si des points de vigilance demeurent, comme l'explique Philippe Renaudi, président de la CCI.
Philippe Renaudi : « En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les entreprises sont prêtes à repartir »
D.R. - Philippe Renaudi, élu de la CCI Nice-Côte d’Azur est président de la CCI de région Paca.

Economie Publié le , Propos recueillis par Frédéric DELMONTE

TPBM : Le baromètre de conjoncture réalisé par la CCI Provence-Alpes-Côte d’Azur montre que les entrepreneurs ont gardé la confiance, surtout dans leur entreprise. Comment l’expliquez-vous ?
Philippe Renaudi : Même si les chefs d’entreprise peuvent se plaindre, ces femmes et hommes sont des costauds ! Ils ont confiance dans leur entreprise. Rappelons qu’ils ont souvent investi en fonds propres. Cette confiance peut également s’expliquer par les aides mises en place par le gouvernement, qui ont sauvé l’économie. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a fait du bon travail. Ces aides ont permis de surmonter la crise, contrairement à d’autres pays, comme l’Italie ou l’Allemagne qui ont fait le choix de moins intervenir. Les CCI territoriales se sont également mobilisées pour accompagner les chefs d’entreprise qui en avaient besoin. Nos entreprises sont prêtes à repartir.

Malgré un contexte incertain les entrepreneurs tablaient sur un chiffre d’affaires à la hausse pour le quatrième semestre 2021. Avec-vous des premiers éléments sur l’activité sur cette période et le début de 2022 ?
Nous disposons de trop peu de retours sur cette période pour être précis. Mais le quatrième semestre de 2021 a été marqué par la cinquième vague et il est très probable que cette période soit moins bonne que le troisième trimestre, ou alors qu’elle stagne. Pour ce mois de janvier, les restrictions mises en place pour freiner le virus et le télétravail massif n’ont pas aidé à la reprise.

Dans ces conditions, comment accueillez-vous les annonces du Premier ministre Jean Castex du jeudi 20 janvier qui vont dans le sens d'un allègement des mesures ?
Elles vont dans le bon sens et confirment les échanges que j’ai pu avoir avec des élus, qui se montrent de plus en plus optimistes pour une sortie de crise. La réouverture des boîtes de nuit est un bon signe, notamment pour leurs gérants qui ont été pénalisés par ces longues fermetures et étaient désespérés.

Le baromètre met en avant des points de vigilance, notamment pour la hausse du coût de certains matériaux et les problèmes d’approvisionnement. Quelles conséquence cela peut avoir sur la reprise ?
Ces deux difficultés constituent un frein important au redémarrage de l’économie. Alors que l’on aurait pu tabler sur une progression de 4 à 5 % du PIB, elle risque de n’être que de 3,5 %. Ces soucis rencontrés au second trimestre se sont confirmés au troisième, notamment pour les entreprises du BTP, nombreuses dans notre région, ou alors pour l’industrie. Dans le secteur automobile, les difficultés d’approvisionnement en pièces détachées constituent un vrai souci. Pas que pour les constructeurs, pour nos garagistes et carrossiers aussi.

Les entreprises peinent aussi à recruter souligne le baromètre.
Cette réalité risque de se faire ressentir encore un moment. Les jeunes qui entrent en formation ne seront opérationnels que dans plusieurs mois ou années. Il y a là une inertie de deux à trois ans à prendre en compte.

L’autre point de vigilance reste la délicate question du remboursement des PGE. Les annonces du gouvernement ne sont pas suffisantes ?
Ces mesures d’étalement sur 10 ans ne vont concerner que peu d’entreprises finalement, peut-être 25 à 30 000 alors que 700 000 ont contracté un PGE. C’est en avril que les entreprises vont devoir rembourser 25 % de leur chiffre d’affaires. Il faudra être vigilant à cette période. Dans le réseau des CCI, nous le serons.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?