AccueilUrbanismePeymeinade : un nouveau quartier de 220 logements en coeur de ville

a la pelle Peymeinade : un nouveau quartier de 220 logements en coeur de ville

La commune de Peymeinade souhaite aménager une pièce urbaine de 220 logements en plein cœur de ville. La SAGEM, aménageur du site, cherche un architecte-urbaniste pour piloter l'opération.
Peymeinade : un nouveau quartier de 220 logements en coeur de ville
D.R. - La SAGEM cherche un architecte-urbaniste pour piloter cette opération.

UrbanismeAlpes-Maritimes Publié le ,

La SAGEM (Société anonyme gardéenne d'économie mixte, La Garde - Var) vient de lancer une consultation pour sélectionner l'architecte-urbaniste qui pilotera la réalisation d'un nouveau quartier résidentiel dans le centre ville de Peymeinade, près de Grasse dans les Alpes-Maritimes. Cette pièce urbaine verra le jour sous la forme d'une ZAC (la ZAC « Espace Lebon » dont le dossier de création a été voté le 30 mars 2017), sur 2,25 hectares de foncier, mêlant dents creuses et friches agricoles, à la frange sud du cœur de ville de cette commune de 8.200 habitants.

13.000 m2 de logements

Le projet dont la SAGEM est le concessionnaire prévoit la construction d'environ 220 logements mixtes (13.000 m2 de surface de plancher R+4 à R+2), dont 35% de logements sociaux, 25% de logements en accession aidée et 40% en accession libre. Une partie de cette offre (60 appartements) sera intégrée dans une résidence séniors. L'offre d'habitat comprend également une vingtaine de maisons de ville qui seront érigées sur l'emprise d'un ancien camping, sur la partie sud de la ZAC.

La ville a par ailleurs prévu de développer 2.000 mètres carrés de commerces et de services (pôle santé, professions libérales) en pied d'immeuble ainsi qu'un local de 500 mètres carrés pour les services municipaux (police municipale, office du tourisme, associations...) et un parc urbain.

La dernière pièce du programme sera un parking semi-enterré de 190 places (gratuites) qui sera niché sous une place publique appelée à être le pôle de centralité de ce quartier.

OAP

La Zac qui fait l'objet d'une orientation d'aménagement et de programmation (OAP) du plan local d'urbanisme (PLU) est vue par la commune comme un levier de la politique de requalification de son centre ancien.

Les architectes-urbanistes ont jusqu'au 12 novembre pour déposer leurs dossiers. Le lauréat sera retenu au premier trimestre 2019. Il se verra confier une mission d'architecte coordonnateur d'une durée de huit ans (montant de l'accord-cadre : 200.000 euros HT).

Le projet :

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?