AccueilTerritoiresPetit Palais : suppression d'un passage à niveau dangereux

Petit Palais : suppression d'un passage à niveau dangereux

Le Département de Vaucluse réalise un pont routier et ses accès à Petit Palais pour supprimer un de ses passages à niveau les plus dangereux.
Le passage à niveau n° 15 à Petit Palais sur la RD 900 entre Avignon et Apt sera supprimé.
E. Brugvin - Le passage à niveau n° 15 à Petit Palais sur la RD 900 entre Avignon et Apt sera supprimé.

TerritoiresVaucluse Publié le ,

La suppression du passage à niveau n°15 à Petit Palais, près de l'Isle-sur-la-Sorgue, sur la RD 900 entre Avignon et Apt est entrée en phase opérationnelle. Ce projet complexe lancé cette année par le Conseil départemental de Vaucluse consiste en la réalisation d’un pont de franchissement de la voie ferrée accompagnée d'une réorganisation complète des voiries d’accès de cet axe fréquenté par 14 000 véhicules par jour dont 1 100 poids lourds.

Vaucluse : le passage à niveau entre l'Isle-sur-la-Sorgue et Cavaillon bientôt supprimé

Depuis mars, le Département procède à la réalisation d’un giratoire de 150 mètres à l’est du futur ouvrage d’art au croisement des RD 900 et RD 24. Ce nouveau carrefour à quatre branches regroupera l’ensemble des voiries alentour. Sa conception prévoit la réalisation d’une contre-allée pour permettre aux engins agricoles d’atteindre leurs parcelles tout en intégrant les contraintes pluviales.

Livraison du pont en 2023

Cet été sera consacré à la future voirie parallèle au nord à l’axe actuel de la RD 900 sur 1 600 mètres d’un linéaire équipé de contre-allées et la réalisation du pont qui devrait être livré en 2023. La partie de cette route, soit 600 mètres linéaires, entre l’échangeur RD 938/RD900 et le carrefour des Glaces, bénéficie d’un recalibrage.

Dès la mise en fonction du pont au-dessus de l’axe ferré Avignon-Miramas, le Conseil départemental procèdera, sur la période 2023 à 2024, à la suppression du passage à niveau n°15 qui voit passer une soixantaine de trains par jour, de fret et de voyageurs. Cette intersection figure parmi les plus dangereuses du Vaucluse sur un axe qui n’offre pas de réelle alternative aux usagers de la route donnant lieu à unedéclaration d'utilité publique (DUP) en 2019. Sur cet investissement de 15 M€, l’Etat contribue pour 7 M€, autant que le Département, soutenu par la Région pour 1 M€. Les études furent menées conjointement par les services de l’Etat, le Département et SNCF Réseau.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 novembre 2022

Journal du30 novembre 2022

Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

Journal du 09 novembre 2022

Journal du09 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?