Fermer la publicité

Pays d'Aubagne : le Val'Tram revient en piste

Bouches-du-Rhône le - - Urbanisme

Pays d'Aubagne : le Val'Tram revient en piste
Systra - Le nouveau calendrier prévoit une mise en service à l'horizon 2025.

La Métropole Aix-Marseille-Provence vient lancer un nouveau marché de maîtrise d'oeuvre pour le Val'Tram. Ce projet de tramway périurbain (14,4 km) a vu son périmètre redéfini afin de réduire son devis.

Le tramway Aubagne-La Bouilladisse revient en piste. Deux ans après le gel, pour des raisons budgétaires, du projet pourtant inscrit parmi les chantiers prioritaires de l'agenda de la mobilité de la Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP), le projet plus connu sous l'appellation « Val'Tram » pointe à nouveau le bout du nez. A quelques jours du 2nd tour du scrutin municipal, AMP a lancé en toute discrétion une consultation de maîtrise d'oeuvre pour redéfinir l'opération à l'aune d'une nouvelle équation budgétaire plus frugale.

Flash-back. En 2015, la société publique locale Façonéo, maître d'ouvrage délégué agissant pour le compte de la Métropole AMP, avait confié au groupement Systra/Gautier-Conquet architectes et paysagistes la mission de mener les études préliminaires (EP), les études d'avant-projet (AVP) et de projet (PRO) de l'opération. A la fin des études d'avant-projet, AMP avait demandé une révision substantielle du programme en intégrant un phasage de l'opération avec un premier tronçon entre Aubagne et Pont de Joux et un second entre Pont de Joux et La Bouilladisse en vue de lisser le financement. Après validation du projet, le maître d'ouvrage avait décidé de suspendre au regard du montant global du devis estimé à 153 millions d'euros HT.

Un projet remanié

En octobre 2019, AMP avait décidé de relancer l'opération en délibérant sur un programme modifié. Il est désormais demandé au maître d'œuvre de reprendre le dossier existant (niveau PRO) en appliquant les modifications permettant de réduire la facture. Le réaménagement du pôle d'échange de la gare d'Aubagne n'est plus au menu, sa réalisation étant intégrée dans le projet connexe de ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) « Chronobus ». De même, le réaménagement du cours Voltaire dans le centre d'Aubagne sera l'objet d'une opération d'aménagement indépendante, le projet Val'Tram intégrant uniquement la réalisation de la plateforme tramway, de la station et de la voirie annexe. Enfin, la rampe routière de sortie du pôle d'échange de la gare d'Aubagne vers l'avenue Salengro sera elle aussi réalisée en dehors de l'opération (fin des travaux prévus en 2021).

Le programme prévoit par contre toujours l'aménagement de deux parcs-relais dans les secteurs d'Auriol / Saint-Zacharie (200 places) et de Pont de l'Etoile (100 places).

Le projet prévoit également de nouvelles options comme la réalisation de deux tronçons de pistes cyclables le long de la plateforme tramway entre la station Campagne Valérie et le début du chemin de Longuelance et entre l'échangeur des Solans (A52) et la station de Pont de l'Etoile. Ces deux tronçons feront partie du futur itinéraire cyclable Aubagne, Roquevaire, Auriol, La Destrousse et La Bouilladisse programmé dans le nouveau Plan Vélo métropolitain. Montant estimé du devis : 5 millions d'euros HT. Ces travaux font l'objet de deux tranches optionnelles du marché de maîtrise d'oeuvre.

Cette ligne de tram périurbain verra circuler les huit rames de tramway Citadis Compact (environ 22 m) qui desservent aujourd'hui la petite ligne aubagnaise (2,8 km entre la gare SNCF et le Charrel). Avec l'extension du réseau de TCSP*, AMP envisage d'acquérir quatre rames de tramway complémentaires afin d'exploiter l'ensemble de la ligne avec une fréquence de 10 minutes en pointe (coût estimé : 9,3 M€ HT). Une cadence que les études d'exploitation devront confirmer.

Un nouveau devis de 136,7 M€

Ces modifications ramènent le coût global de l'opération à 136,7 millions d'euros HT (aux conditions économiques de 2020), une facture qui intègre les coûts annexes comme l'achat du foncier, les frais d'étude, l'achat du matériel roulant et la réalisation du parking-relais de La Bouilladisse. Le coût des travaux confiés au groupement de maîtres d'oeuvre pour la tranche ferme est estimé à 113,16 millions d'euros HT. Le nouveau calendrier prévoit une mise en service à l'horizon 2025.

* Transports collectifs en site propre




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer