AccueilUrbanismePascale Poirot, présidente de l'UNAM : « Il ne faut pas casser l'Elan »

congrès Pascale Poirot, présidente de l'UNAM : « Il ne faut pas casser l'Elan »

Alors que se tient le 24e congrès de l'UNAM du 24 au 25 septembre prochain à Avignon, Pascale Poirot, présidente de l'Union nationale des aménageurs, revient pour nous sur les grands enjeux du secteur de l'aménagement.
Pascale Poirot, présidente de l'UNAM : « Il ne faut pas casser l'Elan »
D.R. - Pascale Poirot, présidente de l'Union nationale des aménageurs.

Urbanisme Publié le ,

TPBM : Quelles seront les thématiques au cœur du congrès de l'UNAM ?
Pascale Poirot : Les démarches en faveur du développement des centralités locales se multiplient et les bonnes volontés se manifestent : projets partenariaux d'aménagement (PPA), opérations de revitalisation territoriales (ORT), action Cœur de villes, permis d'aménager multi-sites (PAMS). Alors nous nous poserons la question : quelles nouvelles solutions pour équilibrer les territoires (métropoles, villes moyennes, bourgs-centres) ? Mais aussi : comment les collectivités locales intégreront les nouveaux cadres opérationnels ? Qui sera le chef de la réflexion urbaine ? Quelle sera la place des bourgs-centres dans ces dispositifs ? Quelle place la loi de Finances pour 2019 accordera-t-elle à l'aménagement des territoires ?


A relire : Paca : 13 cœurs de villes moyennes en actions ciblées


Comment se porte votre profession ?
L'UNAM regroupe 300 entreprises dédiées à l'aménagement des territoires, soit 80% des entreprises de la profession. Nous sommes en amont de l'acte de construire. Nous préparons les terrains pour les futures constructions dans 25% des opérations d'aménagement.

Notre profession a énormément évolué. Avant nous travaillions plutôt sur les extensions urbaines, c'était une demande des élus locaux. Maintenant les zones d'extension sont limitées, on nous demande de travailler sur des dents creuses en tissu déjà urbanisé, sur de petites opérations avec de la démolition, des friches industrielles, commerciales ou résidentielles. De plus, les règles d'urbanismes ne s'appliquent plus toutes seules, désormais les règles environnementales peuvent parfois contrecarrer les règles d'urbanisme.

Quels sont les défis qui vous attendent ?
Les mauvais chiffres de la construction sont là : - 11% sur un an ! Cette année nous allons encore être sous la barre des 350 000 logements et le processus d'érosion s'accélère ! La loi Elan est un maillon de la stratégie logement. Mais elle n'est toujours pas mise en œuvre. Plus vite elle sera applicable et mieux ce sera pour constater des effets sur l'aménagement. Il ne faut pas casser l'Elan !

De plus, l'aménagement est le grand oublié des politiques publiques. On met l'accent sur la construction, mais sans penser à la cohérence de l'aménagement, aux espaces publics, aux zones de vie, etc.

Lors du congrès de l'UNAM aura lieu l'élection d'un nouveau président, qui est candidat à l'heure actuelle ?
À l'heure actuelle, il n'y a qu'un seul candidat. C'est François Rieussec, président fondateur d'ARP Foncier (Occitanie). Il est membre du bureau exécutif de l'UNAM.

WEB-CONGRES-UNAM : Pascale Poirot. (Crédit photo : DR)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?