AccueilArchitecture[Rendez-vous] Pascale Birotteau, activiste de l'architecture durable

[Rendez-vous] Pascale Birotteau, activiste de l'architecture durable

Gérante de la Société coopérative et participative (Scop) A4 Architecture tournée vers l'écoconstruction, Pascale Birotteau, architecte militante de la cause environnementale, se bat depuis dix-sept ans pour ses convictions et valeurs.
[Rendez-vous] Pascale Birotteau, activiste de l'architecture durable
J. Ph. Pierrat - Pascale Birotteau, gérante d'A4 Architecture

ArchitectureBouches-du-Rhône Publié le ,

Elle est tombée dedans déjà quand elle était petite. « Dans la famille, on chassait naturellement le gaspi», raconte Pascale Birotteau, architecte et gérante de la Scop A4 Architecture.

Puis, diplômée de l’école d’architecture de Marseille, cette native d’Aix-en-Provence s’est tout d’abord tournée vers l’économie (école de commerce), et ensuite, vers les sciences sociales, un volet du développement durable qui l’a définitivement emporté. Formée à la HQE (Haute qualité environnementale) dès la première session délocalisée (à Lyon), au début des années 2000, l’architecte n’a plus alors dévié dans le soin apporté à la qualité environnementale et durable de ses réalisations.

Dix-sept ans d’exercice où elle a parfois encore l’impression d’être « marginale ». Dix-sept ans qu’elle défend de la sorte ses convictions pour la construction bois, la filière sèche, les matériaux biosourcés, les procédés durables, les chantiers propres…

Un siège sans clim

« C’est le point noir, on a du mal avec la gestion des déchets », reconnaît-elle d’emblée à propos du chantier du siège de la Communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile devant intégrer la métropole Aix-Marseille-Provence et dont elle achève la réhabilitation énergétique.

« Ce n’est pas une simple rénovation,poursuit-elle, le maître d’ouvrage a eu la volonté d’aller plus loin. Il ne voulait pas de clim notamment. Brise-soleil et ventilation naturelle lui ont été préférés en confort d’été. Les vitrages et leur impact solaire ont été aussi particulièrement étudiés. »

(©J. Ph. Pierrat) La rénovation énergétique a été aussi l’occasion d’égayer le bâtiment à l’origine tristounet.

La suite de ce portrait d'architecte est à lire dans le numéro 1111 de TPBM (05/01/2016)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?