Fermer la publicité

Parc naturel régional du Ventoux : premier budget, premiers projets

Vaucluse le - - Territoires

Parc naturel régional du Ventoux : premier budget, premiers projets
E. Brugvin - Une des réalisations les plus visibles, à court terme, consistera dans le balisage de 300 km de pistes et sentiers de VTT avec des informations sur les niveaux de difficulté.

Fort d'un budget de 2,26 M€, le tout nouveau Parc naturel régional du Ventoux lance plusieurs projets dont certains sur son patrimoine immobilier actuel et futur.

Le Parc naturel régional (PNR) du Ventoux vient de voter son premier budget en année pleine, depuis sa création en juillet dernier. Son montant s'élève à 2,26 M€, avec le report d'un excédent de fonctionnement de 495 000 € et une section investissement de 930 882 € qui intègre 762 215 € d'excédents hérités de la gestion du feu Syndicat mixte d'aménagement d'équipement du Mont Ventoux (SMAEMV). Ces chiffres augurent des projets fonciers.


Lire aussi : Premier acte politique du nouveau Parc naturel régional du Ventoux


Patrimoine propre

Le parc dispose d'un patrimoine propre à valoriser dans le cadre de sa mission de promotion de cet espace naturel : la distillerie de Saint-Christol et la boulangerie de Savoillan, tous deux en activités. Mais avant tout, une équipe travaille pour donner une nouvelle mission à l'usine désaffectée d'épeautre de Sault et surtout au domaine de 140 ha à Savoillan, avec sa maison carrée d'un ancien couvent aux deux-tiers inoccupés.

Parallèlement, la direction du PNR souhaite quitter les locaux ancestraux du SMAEMV, sur la route de Mazan à Carpentras, devenus inadaptés, pour permettre à ses collaborateurs d'investir un lieu emblématique à la hauteur de l'image du parc. La prospection d'un nouveau site reste active.

300 km de VTT

La nouvelle dynamique engendrée par la création du parc génère près de 500 000 € de financements publics extérieurs. Une des réalisations les plus visibles, à court terme, consistera dans le balisage de 300 km de pistes et sentiers de VTT avec des informations sur les niveaux de difficulté. Crédit alloué : 84 020 € TTC.

Le budget prévoit également le lancement de l'Observatoire photographique du paysage et d'ateliers sur le cadre de vie (25 000 €). Cette mission permettra de collecter des iconographies du passé et de photographier, à intervalles réguliers, de nombreux points du parc sous le même angle. Ces images permettront d'estimer dans le temps les évolutions de la forêt, des espaces pastoraux, des lotissements et des villages.

D'autres dossiers portent sur le lancement du Projet alimentaire territorial (97 346 €) pour valoriser la production agricole et alimentaire locale, dans un premier temps auprès de visiteurs et des habitants de la région. La poursuite du programme « Ecocitoyenneté et solidarité à l'école, au collège et au lycée » permettra aux professeurs de disposer de moyens logistiques pour que tous les lycéens de Provence-Alpes-Côte d'Azur aient visité un espace naturel avant leur bac, dont le Ventoux pour les Vauclusiens (mesure 100 du Plan climat de la Région pour 12 000 €). Auquel s'ajoute l'accompagnement des animations en milieu scolaire (50 000 €).

Le budget prévoit les Rendez-vous du parc avec découverte et sensibilisation aux patrimoines pour le grand public du 1er mai au 30 septembre (12 500 €), une action de coopération Leader avec la Grèce autour des activités de pleine nature (29 730 €) ou la programmation automnale du festival Ventoux Saveurs. Le parc recrutera cette année trois chargés de mission et des écogardes.

Perte des stations de ski

Le périmètre de compétences change par rapport à celui du syndicat. Un parc ne peut gérer des stations de ski. La CoVe (Communauté d'agglomération Ventoux Comtat Venaissin), compétente en matière économique, reprend la destinée des stations du Mont Serein et du Chalet Reynard.

Nouvelles communes adhérentes

Le conseil municipal de Saint-Romain-en-Viennois vient de voter son adhésion au parc. Des pourparlers avancés augurent positivement le rapprochement avec Saint-Marcellin-lès-Vaison. Le nombre de communes adhérentes passerait alors à 37 avant la date limite du 12 mai 2021. Cette échéance s'applique pour les communes qui ne s'étaient pas engagées positivement lors de la création officielle du parc l'été dernier. Si les communes périphérique de La Roque-sur-Pernes et celle centrale de Beaumont-du-Ventoux ne se positionnement pas d'ici là, il faudra attendre les élections municipales de 2026.




Emmanuel BRUGVIN
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide