AccueilTerritoiresPaca : le gouvernement donne son feu vert à la société de financement de la LNPCA

Paca : le gouvernement donne son feu vert à la société de financement de la LNPCA

Juste avant de baisser le rideau, le gouvernement Castex a adopté le 20 avril le projet de loi ratifiant les ordonnances créant les établissements publics locaux destinés au financement des trois grands projets de ligne nouvelle ferroviaire.
Paca : le gouvernement donne son feu vert à la société de financement de la LNPCA
D.R. - Le conseil des ministres a adopté le 20 avril le projet de loi ratifiant les ordonnances créant les établissements publics locaux destinés au financement des projets ferroviaires du Sud-Ouest, de la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan et de la Ligne nouvelle Provence Côte-d’Azur.

Territoires Publié le ,

A quatre jours du second tour de la présidentielle et six semaines après la publication des ordonnances créant les trois établissements publics locaux dédiés au financement des grands projets de ligne nouvelle ferroviaire - le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP) et la Ligne Nouvelle Provence Côte-d’Azur (LNPCA) - le conseil des ministres a adopté le 20 avril le projet de loi ratifiant lesdites ordonnances. Ce sésame officiel promulgué lors du dernier conseil de la mandature marque une nouvelle étape décisive dans le long parcours administratif de ces projets en gestation pour la plupart depuis plus d’une décennie.

Ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur : l’Etat met en place l’établissement public local qui portera le financement

Issus de la loi d’orientation des mobilités du 24 décembre 2019, ces établissements publics locaux dotés de recettes spécifiques auront pour mission de porter le financement de ces trois projets d’infrastructures.

Rappelons que la LNPCA vise dans un premier temps à désaturer les nœuds ferroviaires de Marseille, de Toulon et de la Côte d’Azur. Dans un second temps, elle ambitionne de développer de nouvelles infrastructures ferroviaires pour améliorer les liaisons au sein de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) et contribuer à la construction d’un arc ferroviaire méditerranéen.

25 opérations d’ici 2035

Le projet des phases 1 & 2 présenté à l’enquête d’utilité publique du 17 janvier au 28 février 2022 décline 25 opérations situées dans les trois départements de la bande littorale (Bouches-du-Rhône, Var et Alpes-Maritimes) visant à améliorer les déplacements du quotidien dans les principaux pôles urbains. Une ambition qui passe par la création de réseaux express métropolitains sur les agglomérations d’Aix-Marseille, de Toulon et de la Côte d’Azur, et l’amélioration des liaisons ferroviaires entre les trois métropoles et de l’accès à l’ensemble du territoire français depuis le Var et les Alpes-Maritimes.

Ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur : l’enquête publique sur les rails du 17 janvier au 28 février

Avec la LNPCA, la région Paca espère doubler l’offre des TER de 2 à 3,5 trains par heure aujourd’hui à 4 à 6 trains par heure avec un cadencement régulier à l’horizon 2035. Un renforcement de la desserte qui devrait permettre de booster la fréquentation annuelle des trains avec 23 millions de passagers de plus qu’actuellement (+36 %).

La suppression du rebroussement de la gare Saint-Charles grâce notamment à la création d’une nouvelle gare souterraine à Marseille permettra en outre de diminuer les temps de parcours de 15 à 20 minutes pour les 20 000 trains traversant chaque année la capitale régionale (en provenance ou destination de l’Est de la région).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?