Fermer la publicité

Paca : la production HLM en souffrance

le - - Territoires

Paca : la production HLM en souffrance
W. Allaire - Au 30 juin 2020, 62 logements sociaux avaient reçu un agrément de financement, soit 0,5% de l'objectif régional annuel.

Crise sanitaire, report des élections... Les évènements du premier semestre ont eu un impact sur la production de logements sociaux. Au 30 juin, seulement 62 HLM ont reçu un agrément de financement dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Un chiffre famélique qui laisse augurer une baisse drastique de la production sociale en 2020.

62 : c'est le nombre de logements sociaux dont les dossiers ont reçu un agrément de financement au 30 juin 2020 en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca). Ce chiffre qui recouvre 10 projets représente à peine 0,5% de l'objectif régional annuel de production de 12 849 logements sociaux fixé par l'Etat au début 2020. Conséquence : l'enveloppe du fonds national des aides à la pierre (FNAP) fléchée principalement sur les logements les plus sociaux (les prêts locatifs aidés d'intégration - PLAI) n'est quasiment pas consommée : moins de 200 000 euros ont été engagés sur l'enveloppe de 44 millions allouée aux onze territoires délégataires de Paca.

Si l'on ajoute les 86 dossiers dans les tuyaux (« programmés » dans le jargon de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement - Dreal), on obtient un chiffre de 2 207 logements, soit 17% de l'objectif annuel, un score supérieur à celui enregistré à la même période en 2019 (7%).

Sur le plan territorial, les deux métropoles marseillaise et niçoise connaissent de sérieux retards à l'allumage : au 30 juin, Aix-Marseille-Provence (AMP) n'avait obtenu des financements que pour deux logements (sur un objectif de production de 5 000 HLM en 2020), quand Nice Côte d'Azur (NCA) n'en recense qu'un seul (pour un objectif annuel de 1 721 HLM).

8 151 logements dans les tuyaux

La crise sanitaire et le report des élections municipales au mois de juin expliquent en grande partie ce décalage selon la Dreal. Autre motif plus habituel : d'ordinaire, les délégataires attendent le dernier trimestre pour déposer leurs dossiers de financement. Un coup d'accélérateur tardif qui voit traditionnellement près de 75% des projets d'HLM obtenir leur agrément entre le 1er octobre et le 31 décembre.

Malgré cet effet retard, la Dreal n'est guère optimiste quant aux chances d'atteindre le chiffre de production de 12 849 logements sociaux en 2020. Selon les intentions (dossiers proposés) des maîtres d'ouvrages dans le serveur « Suivi et programmation des logements sociaux » (SPLS), elle recense 8 151 logements au 30 juin. Ces intentions représentent 64 % de l'objectif annuel, un ratio supérieur à celui de l'an dernier à la même période (56%).

« Néanmoins la situation est hétérogène », observe la Dreal. « Les intentions des maîtres d'ouvrage atteignent les objectifs validés en CRHH [Comité régional de l'habitat et de l'hébergement, ndlr] dans certains territoires. Pour d'autres, ces intentions sont actuellement faibles et éloignés des objectifs ». « Le nombre de dossiers programmés reste insuffisant pour assurer un dépôt de dossiers étalé tout au long du second semestre », s'inquiète la Dreal.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer