AccueilTerritoiresOrange : deux ans d’études sur l’Aygues

Orange : deux ans d’études sur l’Aygues

Construits depuis le XIVe siècle, les ouvrages de protection de la ville d’Orange contre les inondations de l’Aygues font l’objet d’une importante étude attendue pour mi-2024.
Une modélisation hydraulique complète du bassin versant et un diagnostic des ouvrages de protection contre les inondations, situés en rive gauche de l’Aygues à Orange, seront réalisés.
E. Brugvin - Une modélisation hydraulique complète du bassin versant et un diagnostic des ouvrages de protection contre les inondations, situés en rive gauche de l’Aygues à Orange, seront réalisés.

TerritoiresVaucluse Publié le ,

Alors que le Vaucluse célèbre les 30 ans de la catastrophe de Vaison-la-Romaine où l’Ouvèze fit 47 morts en débordant de son lit jusqu’à Bédarrides le 22 septembre 1992, à la même date l’Aygues, plus au nord, atteignait quasiment le débit de sa crue centennale. Aujourd’hui, ce cours d’eau fait l’objet de toutes les attentions de la part du Syndicat Mixte d’Eygues en Aygues (SMAE).

L’établissement public de coopération intercommunale, installé à Nyons (Drôme), a lancé, début septembre 2022, une vaste étude permettant de disposer, pour la mi-2024, d’une modélisation hydraulique complète du bassin versant et d’un diagnostic des ouvrages de protection contre les inondations, situés en rive gauche de l’Aygues à Orange. Les travaux en cours permettront de connaitre l’état, le tracé, la composition, le rôle de protection et la zone protégée de l’ensemble des digues, regroupées en système d’endiguement. Ces interventions comprennent des visites approfondies des ouvrages, des levés géotechniques et topographiques et de l’entretien de végétation, très dense par endroit, rendant inaccessible certains linéaires. Cette étude est financée par l’Etat (via le fond Barnier) ainsi que par les départements de la Drôme et du Vaucluse.

Avignonnais : les digues de la Durance en travaux

Audit approfondi de l'Aygues

Cet affluent du Rhône, orthographié Eygues en Drôme et Aygues en Vaucluse, présente un bassin versant de plus de 1 000 km2, à cheval sur deux régions (Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur), trois départements (Drôme, Hautes-Alpes et Vaucluse), sept communautés de communes et 64 communes. Depuis sa création, au premier janvier 2020, le SMAE assure la compétence Gemapi (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) des sept EPCI sur les 100 kilomètres de cette rivière qui prend sa source en limite de Chauvac-Laux-Montaux (26) et Sorbiers (05) et qui se jette dans le Rhône à Caderousse (84).

L’étude hydraulique permettra d’appréhender le fonctionnement de l’Aygues en période de crue pour différentes occurrences (10 ans, 30 ans, 100 ans). Cette connaissance s’avère indispensable pour permettre une gestion équilibrée du cours d’eau tant du point de vue du risque inondation que de son fonctionnement naturel. Le cours a vécu des prélèvements excessifs de matériaux dans la rivière jusqu’à l’interdiction de cette pratique par la loi sur l’eau de 1992. La diminution des apports naturels et autres aménagements anthropiques (pont ferroviaire, ponts routiers, gravière, agriculture et urbanisation) ont modifié de façon significative son cours (réduction de la largeur et enfoncement du lit) générant une sur-sollicitation des digues historiques.

Seuil du Verteil : freiner les inondations du fleuve Argens tout en préservant l’écologie

Ouvrages du XIVe siècle

La ville d’Orange se protège des crues de l’Aygues par des digues dont les archives indiquent leur présence dès le XIVe siècle alors que la ville était administrée par la famille Nassau (Princes d'Orange). Aujourd’hui, le système de protection situé en rive gauche, d’un linéaire d’environ 12 kilomètres, comprend plusieurs digues de dimensions et de faciès très variés : remblais en terre, murs en pierre, enrochements, gabion, carapace bétonnée, routes… Ces ouvrages témoignent des interventions menées, au fur et à mesure du temps, des crues, des brèches ou des aménagements anthropiques.

digues-anciennes-aygues-orange
Les digues anciennes sur le bord de l'Aygues. (Crédit : E. Brugvin)

Gros travaux à terme ?

Cet état des lieux précis permettra, alors, aux élus, de dimensionner les travaux à réaliser, notamment la consolidation des ouvrages existants (rejointoiement de maçonnerie, confortement de talus, rehaussement, dessouchage, terrassement, comblement de terriers...) voire la construction de nouveaux ouvrages, ainsi que de mobiliser des concours financiers de différents partenaires. Le résultat de l’étude apportera son lot de bonnes, mais aussi de mauvaises et coûteuses surprises.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 février 2023

Journal du08 février 2023

Journal du 01 février 2023

Journal du01 février 2023

Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?