AccueilBTPOraison : le casse-tête de la rénovation des voiries en centre ancien

Oraison : le casse-tête de la rénovation des voiries en centre ancien

Du bâti ancien et mitoyen de chaque côté de la voirie, des caves qui fragilisent le linéaire et des réseaux humides ouverts… Les chantiers de rénovation de voiries en centre ancien sont souvent plus compliqués qu’il n’y paraît.
Oraison : le casse-tête de la rénovation des voiries en centre ancien
H. Saveuse - Les ouvriers de l’entreprise SETP ont démarré les travaux il y a maintenant 3 semaines.

BTPAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Le chantier de requalification des réseaux de la rue Joseph Latil à Oraison pourrait sembler simple. Une opération de rénovation comme l’on en voit souvent dans les centres anciens des petits villages. Et pourtant, derrière les quelques centaines de mètres de linéaires à requalifier se cache un chantier complexe, estimé à un peu plus de 600 000€, comme en connaissent de nombreuses communes et des entreprises du BTP. A l’origine des travaux, la volonté de la municipalité est de redonner une identité propre à la rue du centre ancien tout en sécurisant l’ensemble de ses réseaux vieillissants. « La voirie ainsi que les espaces publics sont très dégradés dans cette ruelle d’Oraison. Il fallait agir », précise la commune.

« Ne pas abîmer les tuyaux de plomb qui sont encore en eau »

Dans cette petite rue large de seulement quelques mètres, la mini pelle est au travail depuis bientôt trois semaines. Les circulations piétonnes et automobiles sont coupées mais pas l’alimentation en eau potable ni les conduites d’assainissement. Les ouvriers de l’entreprise SETP, en charge des travaux, doivent donc jongler : « Le comblement des caves, ce n’est pas ce qui nous inquiète. On sait le faire », assure l’un d’eux. Et il poursuit : « Le plus difficile est de ne pas abîmer les tuyaux de plomb, marqués à la peinture, qui sont encore en eau. Sinon, ça va considérablement compliquer notre journée de travail », plaisante-t-il avant de se replonger, avec la plus grande attention, dans son activité.

Pour assurer la pérennité des travaux de voirie, la commune doit gérer le comblement d’une partie des caves des riverains et les entreprises doivent lancer le terrassement avec une partie du réseau d’eau ouvert, creuser entre les tuyaux de plomb en évitant de générer des nuisances. Un véritable défi pour les deux acteurs de l’opération.

Une fin de chantier prévue en 2022

Outre la rénovation de l’ensemble des réseaux humides, la commune envisage de réaliser un réseau pluvial qui trouverait son exutoire dans des réseaux séparatifs. Les réseaux électriques seront également enfouis grâce à un travail coordonné par le Syndicat départemental d’énergie (SDE04). Les lanternes existantes seront remplacées par des lanternes à LED à faible consommation d’énergie. D’autre part et dans le prolongement de ces travaux, la commune envisage de réaménager à l’avenir la placette Félix Allibert. Les travaux, qui ont débutés à la mi-juin 2021, devraient se poursuivre par tranches successives jusqu’en 2022.

Pour réaliser ce projet, la commune est assurée du soutien de la communauté d'agglomération Durance-Luberon-Verdon (DLVA) qui participe à hauteur de 314 362€ TTC auquels s’ajoutent 60 000€ HT de participation du SDE04 et 16 000€ HT de l’opérateur France Télécom pour la pose de la fibre notamment. Le reste à charge pour la commune s’élève à 228 000€ TTC pour la voirie. Total de l’opération : 618 362€.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?