AccueilUrbanismeOraison : la confiserie François Doucet veut doubler ses capacités de production
A LA PELLE

Oraison : la confiserie François Doucet veut doubler ses capacités de production

Le confiseur François Doucet prévoit de construire une extension de 3 300 m2 pour doubler ses capacités de production et réduire l’importation de matières premières.
Les travaux de construction de l’extension de l’unité de production devraient démarrer d’ici septembre 2022.
Pingat - Les travaux de construction de l’extension de l’unité de production devraient démarrer d’ici septembre 2022.

UrbanismeAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Construite il y a 40 ans, l’usine de pâte de fruits du confiseur François Doucet n’est plus en mesure d’accompagner la croissance de l’entreprise. Et pour cause : en cinq ans, la société a enregistré une croissance de plus de 30 %. Pour pallier les problème de saturation de ses locaux oraisonnais, le confiseur a prévu de construire une nouvelle unité de production de 3 300 m2, dans le prolongement de son usine actuelle.

« Nous disposions d’une emprise foncière attenante à nos locaux. L’objectif est de créer une unité de production exclusivement dédiée à la pâte de fruits et adaptée aux normes de sécurité. Cela nous permettra à la fois de sécuriser le travail des salariés et de passer d'une production de 300 à 600 tonnes de pâte de fruits par an. Les anciens locaux seront quant à eux transformés en zone stockage. Une partie sera également dévolue à la transformation de fruits puisque notre second objectif est de réduire nos importations en matières premières pour nous approvisionner davantage via la filière locale. Mais pour cela nous devons pouvoir transformer et stockerles fruits », explique Ronan Autret, le directeur général de l’entreprise.

Une unité de production plus respectueuse de l’environnement

La maîtrise d’œuvre et la gestion du projet est assurée par l’entreprise rémoise Pingat agroalimentaire et industrie. Pour l’heure, les équipes travaillent toujours à la définition du projet mais les premières esquisses sont déjà sorties. Le bâtiment, de construction typiquement industrielle, pourrait accueillir à terme des panneaux photovoltaïques en toiture et une attention particulière sera apportée à la gestion de l’eau, notamment aux traitements des eaux usées. « Nous avons à cœur d’installer notre entreprise dans une démarche vertueuse envers l’environnement », précise Ronan Autret.

Une approche écologique amorcée par l’entreprise oraisonnaise il y a déjà plusieurs années. En 2019, elle avait planté huit hectares d’amandiers à Oraison pour accompagner le plan de relance de la filière en Provence-Alpes-Côte d'Azur. En juillet 2020, elle avait également créé un arboretum à proximité immédiate de son magasin.

Confiserie François Doucet : un arboretum pour améliorer l'attractivité du magasin

La construction de la nouvelle unité de production, estimée à 4,5 M€, devrait démarrer d’ici septembre 2022, pour une livraison attendue un an plus tard. Au total, la société prévoit d’investir près de 6,5 M€, équipements inclus. Pour accompagner son projet, François Doucet pourra compter sur le soutien de l’Etat. L’entreprise, lauréate au fonds de soutien à l’investissement industriel dans les territoires, dans le cadre du plan de relance, bénéficie d’une aide de 800 000 €.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

Journal du 31 août 2022

Journal du31 août 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?