Fermer la publicité

a la pelle Oraison : 1,4M€ pour démolir et reconstruire l'immeuble de l'ancien cassoir

Alpes-de-Haute-Provence Publié le - - Urbanisme

Oraison : 1,4M€ pour démolir et reconstruire l'immeuble de l'ancien cassoir
H. Saveuse - Fragilisé et sous surveillance pour des risques d'affaissement, l'immeuble de l'ancien cassoir Maillet à Oraison va faire l'objet d'une refonte totale.

L'immeuble qui a abrité le dernier cassoir manuel des Alpes-de-Haute-Provence va être démoli puis reconstruit pour y accueillir neuf logements collectifs locatifs sociaux d'ici fin 2021. Le montant de l'opération s'élève à un peu plus de 1,4M€.

Fragilisé et sous surveillance pour des risques d'affaissement, l'immeuble de l'ancien cassoir Maillet à Oraison va faire l'objet d'une refonte totale. D'ici fin 2021, Habitations Haute Provence, qui a racheté l'immeuble à un privé en 2017, devrait réaliser neuf logements collectifs sociaux pour un montant total de 1 472 744,90€ TTC. « Dans le cadre d'un travail de recherche d'opportunité foncière effectuée avec la commune d'Oraison, soumise à la loi de solidarité et au renouvellement urbains (SRU), cette dernière nous a sollicité pour étudier la faisabilité d'une opération de démolition-reconstruction d'une maison de ville abritant en rez-de-chaussée un commerce sur l'axe central traversant de la ville », explique le bailleur social.


Lire aussi : Oraison veut requalifier ses espaces publics en centre-ville


Et de poursuivre : « En accord avec la municipalité, nous avons fait le choix de démolir et de désamianter le bâti existant pour y reconstruire un immeuble neuf qui hébergera neuf logements collectifs sociaux en majorité de type 2 et 3 avec une mixité PLUS-PLAI*, correspondant à la demande pour des personnes seules ou âgées ».

Démolition prévue à l'automne

Le local commercial sera également à reconstruire pour un usage qui reste à définir. Chaque logement bénéficiera d'une double orientation. Les trois logements T2 situés au Nord-Ouest seront proposés avec une loggia, les autres disposeront d'un balcon ou de portes-fenêtres avec des garde-corps. Tous les logements seront accessibles aux personnes en situation de handicap. Les systèmes de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire fonctionneront au gaz de ville avec des chaudières gaz à condensation individuelles.

Les trois places de parking afférentes seront accessibles par un escalier central et un ascenseur. « La plus grande difficulté a été de concevoir un programme immobilier intégrant des places de parkings. Notre premier projet, élaboré par un architecte parisien n'a pas pu voir le jour car nous avons dû faire face a des recours. C'est à l'été 2019 que le nouveau maître d'œuvre, Gilles Broccoli, architecte installé à Château-Arnoux-Saint-Auban, a été retenu pour un projet qui s'intègre parfaitement dans une structure de centre villageois avec ses rues étroites et des places de parking » ajoute le maître d'ouvrage qui a dû choisir entre la construction de deux logements supplémentaires ou celle des places de stationnement. En guise de clin d'œil à l'histoire locale du bâtiment, qui a accueilli un temps l'atelier du confiseur Doucet, un espace dédié à l'amande sera aménagé en rez-de-chaussée.

Le permis de construire sera déposé dans les jours qui viennent. La démolition est prévue pour l'automne 2020 et la phase de reconstruction en 2021 pour une livraison envisagée fin 2021.

* PLUS : Prêt locatif à usage social / PLAI : Prêt locatif aidé d'insertion




Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer