Fermer la publicité

Nouvelle station de traitement pour les boues à Orcières

le - - Urbanisme

Nouvelle station de traitement pour les boues à Orcières
M. Fauchâtre - Les élus entourent Patrick Ricou, maire d'Orcières lors de l'inauguration de la nouvelle station d'épuration.

La généralisation des stations d'épuration (Step) a généré une croissance du gisement des boues. Leur « externalisation » se heurte aux coûts de transports élevés et à un bilan carbone défavorable. Pour répondre à ce besoin, le Syndicat mixte pour le traitement des boues (SMTB) des stations d'épuration vient d'inaugurer une station de compostage et de traitement des boues, construite près de la station d'épuration d'Orcières.

L’installation de la station d’épuration (Step) d’Orcières fait suite à une étude prospective et financière. Le compostage directement sur le site de la Step s’est avéré être la solution la plus adaptée pour le Syndicat mixte du traitement des boues (SMTB) du Champsaur. La valorisation des boues sera réalisée, notamment pour la revégétalisation des pistes de ski. Ce type d’installation est particulièrement adapté à ce site où les écarts de température sont extrêmes entre l’été et l’hiver.

Cette station produira chaque année près de 1.750 tonnes de boues par an. Elle retraitera les effluents des Step des communes de Laye, de Saint-Bonnet, d’Orcières et de Chabottes. « Le principe du compostage est simple », explique Patrick Ricou, maire d’Orcières et président du SMTB du Champsaur.

« Il s’agit de donner un coup de pouce au procédé naturel en mélangeant les boues des stations d’épuration, riches en azote, et les déchets verts de nos déchetteries, source de carbone. »

Une usine ultra-moderne

L’usine a été construite par les entreprises Festa SAS Bâtiment TP et Hantsch SAS Techniques pour l’environnement, sous le contrôle des bureaux d’études techniques (BET) BEEE (Bureau d’études Eysseric Environnement) et Recytec Environnement Conseils. Elle est dotée des dernières technologies françaises. Le process est entièrement naturel, jusqu’à la filtration de l’air. « La particularité de cette unité de compostage repose sur une transformation biologique et une hygiénisation sans aucun recours à des produits chimiques », souligne Alain Guegan, directeur de l’ingénierie de Hantsch, la société qui a mis en œuvre le process de compostage. Il suffit de seulement huit semaines pour achever le traitement total des effluents (fermentation, maturation), avant le criblage final. Le processus se fait à l’abri des bâtiments et surtout sans odeur et sans nuisance pour le voisinage. Pour répondre à l’exigence d’absence d’odeurs, l’entreprise Hantsch SAS a conçu un concept global de compostage accéléré par ventilation confinée en tunnel Biodome©, qui combine le pilotage de l’activité biologique par la mesure de l’oxygène et le traitement des odeurs sur deux biofiltres verticaux.

La maîtrise d’œuvre a été confiée à Jean-Pierre Marchand, architecte embrunais. Le site fonctionne depuis 2014. Jean-Marie Bernard, président du Département, et François Drapé, secrétaire général de préfecture, se sont montrés très satisfaits de ce nouvel équipement. Coût de cet investissement 2,5 M€ HT, financé par l’Etat à hauteur de 400 K€, la Région 250 K€, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) 150 K€, l’Agence de l’eau 731,4 K€, le SMTB 718,6 K€.

Retrouvez cet article dans le numéro 1104 de TPBM (parution le 18/11/2015)




Esther Griffe
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer