AccueilUrbanismeNouveau Logis provençal et Nouveau Logis Azur accélèrent

Nouveau Logis provençal et Nouveau Logis Azur accélèrent

Au cours des trois dernières années, le groupe SNI a pris part à l'effort du plan de relance du logement social. Il a ainsi doublé son rythme de production via ses deux filiales : le Nouveau Logis provençal (NLP) et le Nouveau Logis Azur (NLA).
Nouveau Logis provençal et Nouveau Logis Azur accélèrent
D.R. - Une des dernières résidences livrées par SNI, les Rives de l'Huveaune

Urbanisme Publié le ,

En Paca, le groupe SNI est présent dans le monde HLM via deux entreprises sociales de l’habitat (ESH) : le Nouveau Logis provençal (NLP) et le Nouveau Logis Azur (NLA).
La première, basée à Marseille, gère avec ses 130 collaborateurs un patrimoine de 7 000 logements répartis entre une trentaine de communes des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, du Gard et du Var. Le Nouveau Logis Azur et ses 58 collaborateurs gèrent depuis Nice près de 3 900 logements sociaux dans les Alpes-Maritimes. Ce patrimoine, les deux ESH s’attachent à le renouveler.

« Au cours de ces trois dernières années, nous avons pris notre part de l’effort du plan de relance du logement social en doublant le rythme de production », indique Pierre Fournon, le directeur de l’établissement sud-est de la Société nati​onale immobilière (SNI).

NLP livre aujourd’hui 400 logements par an contre 250 auparavant, quand NLA a fait passer son volume de construction annuel de 100 à 250 logements. « Tenir ce rythme est un vrai défi, car l’équation financière est de plus en plus compliquée. L’Etat se désengage [Paris ne finance plus que les logements PLAI - Prêt locatif aidé d’intégration -, les plus sociaux, NDLR] et certaines collectivités réduisent leur soutien, ce qui nous oblige à augmenter la part de fonds propres dans les opérations », témoigne Pierre Fournon. En quelques années, celle-ci a vu son montant passer de 12 à 20 %.

Des projets multiples en Paca

Début juin à La Valette-du-Var, NLP et la SPL* Méditerranée ont posé la première pierre d’une opération mixte qui regroupera 238 logements (dont 71 HLM acquis en Vefa** par NLP), un centre commercial (51 000 m2 portés par Altarea Cogedim), un multiplexe cinématographique de 15 salles et 3 200 fauteuils (exploité par Pathé), un hôtel 3 étoiles de 86 chambres et 12 000 m2 de bureaux. Cette nouvelle pièce urbaine, dessinée par Jean-Michel Wilmotte, verra le jour d’ici la fin 2017 sur l’emprise d’une friche commerciale (l’ancien centre Barnéoud, 10 ha).

Le 8 juillet, NLP a posé la première pierre d’une résidence de 30 logements sociaux (22 PLUS et 8 PLAI*** + 350 m2 de bureaux et commerces en rez-de-chaussée) dans les quartiers nord de Marseille (prix de revient : 5,02 M€ TTC). Ce projet labellisé BDM « niveau argent »**** s’inscrit dans le cadre d’une procédure de Résorption de l’habitat insalubre (RHI) pilotée par Urbanis Aménagement pour le compte de la ville. Il voit le jour en lieu et place d’un îlot décati qui regroupait une trentaine de logements insalubres (2 000 m2 de foncier) rue de Lyon, dans le quartier de la Cabucelle (15e).

Une résidence universitaire de 135 logements livrée à Aix

Au mois d’août, le bailleur phocéen livrera une résidence universitaire pour le compte du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) dans le quartier du Jas de Bouffan, à Aix-en-Provence. « Le projet, fruit d’une démarche de conception-réalisation montée avec Eiffage et l’architecte Gérard Thorel, regroupera 120 studios pour étudiants et 15 logements pour les chercheurs de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) voisine », précise le dirigeant.

La résidence étudiante livrée à Aix. (Photo D. R.).

Cet automne, le bailleur phocéen lancera les travaux d’une autre opération de 34 logements sociaux dans le cadre d’une procédure de RHI rue Félix Pyat, à Saint-Mauront (3e). Ce programme constitue le troisième volet de l’action de résorption de l’habitat indigne menée par NLP dans ce quartier théâtre d’une opération de renouvellement urbain (NLP a livré une première tranche de 28 logements en 2010 et une deuxième de 38 logements en début d’année).

NLA en action à Nice et à Antibes

Le Nouveau Logis Azur de son côté vient de livrer à Nice un ensemble de 32 logements, qui agrège 13 logements sociaux (du T2 au T4) et 19 logements en location-accession (du T2 au T4), ainsi que 32 places de stationnement en sous-sol. Cette opération est la première du genre à proposer du PSLA (Prêt social location-accession) au cœur de la capitale azuréenne.

NLA vient également de remporter, en partenariat avec BNP Paribas Immobilier, un appel à projets pour développer une opération d’environ 150 logements mixtes à Antibes. Ce programme, conçu par l’architecte Sophie Nivaggioni (Nice), regroupera 66 logements sociaux (portés par NLA), une trentaine de logements intermédiaires et une quarantaine de logements en accession libre (portés par BNP Paribas). Il verra le jour sur l’emprise de l’ancien parc du château Salé, dans le centre historique de la cité azuréenne.

* Société publique locale.
** Vente en état futur d’achèvement.
*** Prêt locatif à usage social et Prêt locatif aidé d’intégration.
**** Bâtiments durables méditerranéens.

Retrouvez l'intégralité de notre article sur le groupe SNI dans le numéro 1156 de TPBM (parution le 16/11/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?