Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Jean-Charles Gros, directeur du CAUE Vaucluse "Nous allons mener un programme expérimental sur la renaturation des cours d'eau"

le - - Territoires

"Nous allons mener un programme expérimental sur la renaturation des cours d'eau"
A. Ricci - Jean-Charles Gros, directeur du CAUE Vaucluse.

Le CAUE Vaucluse vient de tenir son assemblée générale. L'institution donne des conseils architecturaux aux particuliers et accompagne les collectivités territoriales sur tout projet concernant l'architecture, l'urbanisme, le paysage et l'environnement. Rencontre avec Jean-Charles Gros, directeur du CAUE Vaucluse.

TPBM : Quelles sont les actions phares du CAUE Vaucluse lancées en 2018 ?
Jean-Charles Gros : Nous allons mener un programme expérimental sur la renaturation des cours d'eau dans le Comtat. Nous allons travailler sur la biodiversité. Certains cours d'eau, comme celui de la Salette à Beaumes-de-Venise, sont endigués et ne laissent pas beaucoup de place à la biodiversité. Comment pourrait-on faire autrement, en particulier lorsque ces cours d'eau traversent les communes ? Ce projet est soutenu par l'Agence de l'eau.

Nous participons également à un programme européen Interreg en vue de la requalification des friches industrielles. Les anciennes papèteries de Fontaine-de-Vaucluse, de Malaucène, les briqueteries de Bollène sont toutes concernées. L'idée est de lancer avec nos partenaires européens des méthodes d'analyse des sites qui sont dégradés actuellement et de voir de quelle manière ils pourraient être requalifiés.

Quels sont les projets du CAUE Vaucluse qui vont prendre forme cette année ?
L'Opération grand site de Fontaine-de-Vaucluse se poursuit. Elle vise à restaurer la qualité des sites classés qui connaissent des dégradations dues à leur très forte fréquentation. Le projet couvre environ 2 500 hectares sur les communes de Fontaine-de-Vaucluse, Saumane-de-Vaucluse, Cabrières-d'Avignon et Lagnes. L'étude OGS est prête à être présentée en 2018 en commission des sites en vue d'une labellisation. Au cœur du projet : la requalification de l'aspect des commerces et autres bâtiments du chemin de la Fontaine, le développement des modes doux pour accéder et cheminer dans le site.

Nous avons une multitude d'autres projets : la réhabilitation d'une chapelle à Mornas, d'une église à Piolenc, une salle communale à Rustrel, des jardins partagés à Lapalud. Nous sommes en soutien du Conseil départemental pour la gestion et la valorisation des espaces naturels sensibles.

Nous aidons le lycée Saint-Dominique et le collège Saint-Gabriel à Valréas qui vont construire un nouvel établissement estimé à 10 millions d'euros. Nous étudions les phases de programmation.

Vous venez de développer un partenariat avec les services routiers du département, pouvez-vous nous en dire plus ?
Les services routiers interviennent sur les routes départementales. Nous leur apportons notre avis de paysagiste sur certains projets. Nous travaillons également sur l'enterrement des réseaux aériens. Nous définissons via une étude quels sont les sites où il y a un intérêt à enfouir ces réseaux. Nous étudions aussi la prise en compte de la trame verte et bleue sur les routes départementales. A quel moment la route devient fragmentante pour la faune ? Nous œuvrons sur cette thématique avec des écologues, des paysagistes, des agents du futur parc régional du Ventoux et ceux des agences routières.




Alain Ricci
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer