Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Nice : trois nouveaux secteurs vont être aménagés dans l'Eco-Vallée

Alpes-Maritimes Publié le - - Urbanisme

Nice : trois nouveaux secteurs vont être aménagés dans l'Eco-Vallée
Métropole Nice Côte d'Azur - Le secteur de la Baronne à La Gaude où doit prendre le futur Marché d'intérêt national.

Il s'agit de Grand Méridia (l'extension de Nice Méridia), de Lingostière-Sud et du secteur de la Baronne à La Gaude. Ce développement est permis grâce à un prolongement de l'opération d'intérêt national jusqu'en 2032.

Dix ans après le lancement l'opération d'intérêt national (OIN) sur 10 000 hectares de la plaine du Var, les résultats en matière de construction et d'aménagement sont là et incitent les partenaires publics à poursuivre le dispositif. Leur objectif est de réaliser, sur la dernière grande réserve foncière de la capitale azuréenne, une extension du centre ville, mariant nouveaux emplois et nouveaux habitants, infrastructures de transports collectifs et offre de logements diversifiée (35% de logements sociaux dans l'éco-vallée).

Le premier protocole financier 2012-2026 prévoyait 64,4 millions d'euros de contributions des acteurs publics pour équilibrer les 360 millions d'euros d'engagements de l'établissement public dans le projet. Avec un effet multiplicateur de 7 sur les investissements privés, évalués à 2,5 milliards d'euros. « Lors de notre dernier conseil administration en décembre, nous avons acté 26,1 millions d'euros de contributions supplémentaires pour prolonger l'OIN jusqu'en 2032 », explique Christian Tordo, le vice-président de l'établissement public d'aménagement (EPA) Nice Eco-Vallée. Ces 26,1 millions d'euros vont permettre d'équilibrer les recettes et les dépenses de l'EPA à hauteur de 815 millions d'euros sur la période avec des investissements privés qui devraient atteindre à présent 3,5 milliards d'euros.

Convention pour la gare routière

Et ce nouveau protocole prévoit de livrer trois nouveau secteurs à la dynamique d'aménagement de l'Eco-Vallée. « Il s'agit de Grand Méridia, l'extension nord de Nice Méridia, une extension qui franchira le boulevard du Mercantour, de Lingostière-sud et du secteur de la Baronne à La Gaude », précise Olivier Sassi, le directeur général de l'EPA Nice Eco-Vallée. Les emprises concernées sont de 60 hectares environ pour Grand Méridia, de 15 hectares à La Baronne. Sont envisagées la poursuite du développement urbain (économie et logement) pour Grand Méridia, la création d'un nouveau quartier de 550 logements environ à La Gaude, près du futur MIN, la création de locaux d'activités mixtes pour de la petite industrie et de l'artisanat à Lingostière-Sud avec également du logement. « En 2019, nous lancerons les maîtrises d'oeuvre urbaines pour Grand Méridia et La Baronne », précise Olivier Sassi.

Lors de son dernier conseil d'administration de décembre, l'EPA Nice Eco-Vallée a également acté le financement par les partenaires de la future gare routière du pôle multimodal du Grand Arénas. Un projet de 21,1 millions d'euros pour lequel l'Etat apporte 4 millions d'euros. Conçu par Arep (Jean-Marie Duthilleul), sa maîtrise d'ouvrage sera assurée par la métropole, son principal financeur (9 millions d'euros). Sa livraison est prévue au second semestre 2021, accompagnée de la nouvelle gare TER Saint Augustin (14,2 millions d'euros), transférée de son site actuel. Ce sera la première phase du grand pôle d'échange multimodal qui doit voir le jour dans l'Eco-Vallée, tout près de l'aéroport.

Le point sur les projets

Après « Anis », l'immeuble de bureaux de Pitch Promotion et des architectes Laisné-Roussel achévé depuis peu dans Nice-Méridia, les prochains mois vont notamment être marqués par les livraisons de « Connexio » (BNP Paribas) et de l'Imredd (deux projets signés Marc Barani), des immeubles « Pléaïde » et « Odyssée » d'Amétis et Jean Nouvel, de « Palazzo Méridia », l'immeuble de bureaux bois le plus haut de France (35 mètres)... Et d'autres chantiers se poursuivent (« Unity » de Nacarat, « Neo » de LinkCity), viennent de démarrer (« Nouvel'R » de Sogeprom) ou vont s'engager, comme le projet « Airport Promenade » sur le foncier de l'aéroport. Pour le macro Joia Méridia, confié à Pitch Promotion et Eiffage Immobilier, quatre permis viennent d'être déposés. Ils concernent les immeubles de Sou Fujimoto, Anouck Matecki, Cino Zucchi et Lambert-Lenack.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer