AccueilArchitectureL'agence Griesmar fait le pari de la reconstruction de la ville sur la ville

L'agence Griesmar fait le pari de la reconstruction de la ville sur la ville

L'agence Griesmar, basée à Nice, privilégie la préservation et la réhabilitation du patrimoine bâti et s'engage dans les projets en économie circulaire.
L'agence Griesmar fait le pari de la reconstruction de la ville sur la ville
Agence Griesmar Architectes - Griesmar Architectes va réhabiliter avec GCC la résidence Noblemaire à Antibes.

ArchitectureAlpes-Maritimes Publié le ,

« Nous avons perdu le Paillon 2 mais nous venons de gagner beaucoup d'autres projets qui vont nous mobiliser au cours des prochains mois », lance Jean-Baptiste Griesmar à la tête de l'agence Griesmar Architectes. Finaliste malheureux en début d'année avec Richez Associés, du concours pour le prolongement de la Promenade du Paillon, cette agence niçoise créée en 2009 (elle compte une quinzaine de personnes d'horizons et de profils multiples) a vite tourné la page de ce concours perdu, en engrangeant de nombreuses commandes.

A Antibes, elle vient de remporter avec GCC (bureaux d'études : Conceptions Etudes Bâtiments, Apy, Ond'In), le concours en conception-réalisation pour la réhabilitation de six immeubles de la cité Noblemaire d'ICF Habitat. Il s'agit d'un ensemble de 56 logements sociaux construits dans les années 30 pour loger les cheminots. Une réhabilitation en site occupée qui s'engagera à l'été et dont l'enjeu est de préserver le caractère patrimonial de cet ensemble, tout en améliorant le confort des logements et en végétalisant les espaces extérieurs. Coût du projet : 4,7 M€.

Transformation de l'école Louis Blanc à Saint-Tropez

A Saint-Tropez, la commune lui a confié (via un marché public de maîtrise d'oeuvre), la restructuration de l'école Louis Blanc, près de la place des Lices. Aujourd'hui désaffectée, elle va accueillir des commerces en rez-de-chaussée et des logements pour personnes âgées ou handicapées à l'étage. L'opération va aussi permettre d'ouvrir l'ancienne cour de recréation vers les voies adjacentes et de créer un espace public arboré et végétalisé. Un réaménagement d'un bâtiment du patrimoine communal qui va participer directement à la revitalisation du cœur du village. Coût de cette opération à laquelle vont également participer les bureaux d'études Altergis, Make Ingenierie, Snapse : 4,2 M€.

A Châteauneuf-Villevieille, c'est un projet de réhabilitation de l'ancien presbytère en logements sociaux qui est lancé et qui fait suite à des opérations du même type à Levens (six logements sociaux et une salle polyvalente installés dans un bâtiment vieux de près de quatre siècles) et à Mougins, avec la reconversion de l'ancien presbytère en centre de la photographie.

Construire là où les gens habitent

A Golfe-Juan Vallauris, Griesmar Architectes participe avec la Fondation Apprentis d'Auteuil à l'aménagement, au sein de la gare SNCF historique, d'un espace dédié aux mobilités douces (récupération et réparation de vélos) qui sera également un lieu d'insertion.

Point commun de toutes ces opérations : elles privilégient la réhabilitation de l'existant, la conservation et la mise en valeur du patrimoine, la création de logement, là ou les gens habitent... Et cela au travers d'une approche architecturale et urbanistique respectueuse et frugale, reposant sur la sobriété foncière. « Nous intervenons peu dans le neuf hormis pour des équipements publics comme la nouvelle école d'Auron, un bâtiment passif, ou la maison du département à Vence, un ensemble mixte avec des logements pour Habitat 06. Nous sommes également partenaires d'Adoma pour des résidences sociales », précise Jean-Baptiste Griesmar. L'agence a ainsi gagné en conception-réalisation avec le groupe Rocca, la réalisation à Ajaccio de 201 logements sociaux d'Adoma, couplés à des espaces collectifs. Un projet, la résidence « Campo di Fiori » est en cours de réalisation.

Des projets en économie circulaire

Dans le droit fil de son positionnement, l'agence s'intéresse également à la mise en œuvre des nouvelles démarches d'économie circulaire dans la construction, conformément aux obligations de la loi Agec entrées en vigueur pour le BTP le 1er janvier dernier. Elle a été chargée par la ville de Nice de piloter son premier projet, la transformation, rue Fontaine, d'un centre d'hébergement et de réinsertion sociale en pension de famille, en intégrant la récupération et le réemploi de matériaux et d'équipements. Une démarche qui comporte l'établissement d'une série de diagnostics, de fiches techniques et d'objectifs qui seront intégrés ensuite dans les appels d'offres auprès des entreprises.

L'agence conduit également avec les bureaux d'études Agathe, Auxania, Pilot, la maîtrise d'oeuvre de ce projet. A plus grande échelle, elle a également réalisé une mission de diagnostic sur l'ancien hôpital Saint-Roch, préalable à la mise en œuvre de l'économie circulaire dans le méga hôtel des polices qui doit sortir de terre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?