AccueilUrbanismeNice : la guerre des multiplexes se déplace à l'est

Nice : la guerre des multiplexes se déplace à l'est

Le projet Mégarama (10 salles, 1930 fauteuils) quartier Saint Jean d'Angély est contesté par le groupe Pathé qui vient d'ouvrir son multiplexe de neuf salles à la Gare du Sud.

UrbanismeAlpes-Maritimes Publié le ,

Adim Côte d'Azur est train de faire sortir de terre au sein de l'ilot à Saint-Jean d'Angély-Vauban (du foncier acheté à la ville pour 11,7 millions d'euros, suite à une proposition de restructuration de cet îlot) un programme mixte de près de 24 000 m² de surface de plancher. Il comportera un nouveau parking relais pour le tramway (360 places), 221 logements diversifiés (sociaux, en accession libre et maîtrisée) avec 320 places de stationnement, 5160 m² de commerces, etc.

Le point fort de cette opération de renouvellement urbain, signée du cabinet In Situ, sera un multiplexe de 10 salles (1930 places), destiné à rééquilibrer l'offre cinématographique de la ville, concentrée à l'heure actuelle dans l'hypercentre et à l'ouest de la commune.

Ce multiplexe sera exploité par Mégarama et a décroché sa CDAC* en mai dernier. Problème : Pathé, qui exploite les salles de Lingostière, Masséna et qui vient d'ouvrir neuf salles (1500 fauteuils) à la gare du Sud, ne l'entend pas de cette oreille. Le groupe a déposé un recours contre cette CDAC. Il sera examiné en CNAC** le 14 novembre prochain. Ce recours inquiète l'aménageur et la ville car il pourrait contrarier le programme de livraison de l'opération qui prévoit une mise en service du parking relais en avril 2019, la livraison des logements sociaux fin 2019, l'ouverture du cinéma mi-2021 et la livraison des logements maîtrisés et libres au deuxième semestre 2021.

* Commission départementale d'aménagement commercial
** Commission nationale d'aménagement commercial

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?