Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Nice : la Caisse des dépôts et Bouygues Immobilier lauréats « pressentis » du PPP du MIN

le - - Urbanisme

Nice : la Caisse des dépôts et Bouygues Immobilier lauréats « pressentis » du PPP du MIN
D.R. - Le futur MIN va s'étendre sur 45 000 m².

Le groupement Caisse des dépôts, Bouygues Immobilier, les architectes Nicolas Michelin et Jean-Philippe Cabane est lauréat « pressenti » du transfert du MIN de Nice, en partenariat public-privé (PPP). Un projet qui devrait générer 150 millions d'euros d'investissements.

Ce partenariat public-privé (PPP) a été particulièrement long et complexe à mettre au point (la procédure a été lancée en mai 2015) et parsemé d'embûches. Il vient de franchir une étape décisive avec la désignation, par la commission mise en place par la métropole Nice Côte d'Azur, d'un lauréat « pressenti ». Le groupement Caisse des dépôts, Bouygues Immobilier, associé aux architectes Nicolas Michelin et Jean-Philippe Cabane, baptisé « Exterimmo », va en effet être chargé, après que le conseil métropolitain ait validé ce choix (d'ici la fin de l'année) et une fois le contrat de partenariat signé (en janvier 2019), de financer, construire et assurer la maintenance pendant une durée de 35 ans du futur marché d'intérêt national (MIN) de la capitale azuréenne.

Un projet stratégique pour le développement de l'Eco-Vallée car le transfert de cet équipement sur les terrains de la Baronne à La Gaude va permettre d'affecter les terrains libérés du Grand Arénas à Nice à la réalisation d'un grand parc d'expositions, face à l'aéroport Nice Côte d'Azur. La métropole espère aussi avec ce nouveau MIN relancer la filière agricole locale car l'équipement sera proche des zones de production. L'exploitation va demeurer publique, assurée par la régie MIN d'Azur. Deux autres candidats étaient en lice : Vinci Construction et Engie-Cari Fayat.


Lire aussi : Nice Côte d'Azur : une vague de livraisons attendue dans l'éco-vallée en 2020


Enjeux environnementaux

Sur une emprise de 13 hectares le long de la RM 6202 bis, est prévu un programme global de 45 000 m² composé de deux bâtiments principaux dédiés aux distributeurs et aux grossistes, d'un carreau central pour les producteurs, de stationnements (744 places en silo pour les véhicules légers, 280 places pour les poids lourds plus les quais de déchargement), d'une zone d'accueil et de services pour les usagers de la plateforme, etc. Pour le programme immobilier d'accompagnement (7000 m²) prévu dans le PPP, le groupement a prévu de l'affecter à des activités logistiques, complémentaires à celle de la plateforme agroalimentaire. « Ce sont la fonctionnalité et l'évolutivité de cet équipement, la prise en compte des enjeux environnementaux, la qualité architecturale proposée qui ont permis à l'offre d'Exterimmo de l'emporter », souligne le président de la métropole Nice Côte d'Azur, Christian Estrosi.

Le projet retenu prévoit en effet de recourir à grande échelle aux énergies renouvelables pour les besoins frigorifiques (par une boucle géothermique) et pour la production électrique (centrale photovoltaïque en toiture qui permettra d'alimenter le quartier). Les smart grids permettront d'ajuster besoins et consommations en temps réel.

Travaux fin 2019

Autres atouts : la conception de l'ouvrage avec un système simple de poteaux-poutres et de cloisons mobiles permettant de l'adapter aux besoins des utilisateurs, le stationnement en silo qui évite de créer des surfaces extérieures de stationnement et permet de laisser 3 hectares du site à la nature... Le lancement des travaux est prévu fin 2019 pour une livraison en septembre 2021. Entre-temps, la métropole aura réalisé un demi-échangeur sur la RM 6202 bis pour desservir ce futur MIN, un projet (10 millions d'euros HT) qui sera financé par l'EPA Eco-Vallée. Au total, l'ensemble devrait générer 150 millions d'euros d'investissements.

Pour la reconstruction du Creat (Centre de recherche économiques et d'actions techniques) par le département des Alpes-Maritimes (des serrres et des bureaux, des pépinières et un rucher) afin de libérer le site du futur MIN, les travaux sont aujourd'hui achevés et l'emménagement est en cours. « En 2019, nous lancerons sur ce site, à côté du MIN, les travaux du futur siège de notre Chambre d'Agriculture, sur 2000 m² environ », se réjouit Michel Dessus, président de la Chambre d'agriculture des Alpes-Maritimes.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer