AccueilUrbanismeNice : Ikea dans la dernière ligne droite

Nice : Ikea dans la dernière ligne droite

Après un chantier de 100 millions d'euros et de trois ans et demi, le magasin ouvrira ses portes en mai prochain. Les logements de Bouygues Immobilier suivront juste après.
Ikea-Saint Isidore est le deuxième grand équipement du secteur après l'Allianz Riviera.
R. Mario - Ikea-Saint Isidore est le deuxième grand équipement du secteur après l'Allianz Riviera.

UrbanismeAlpes-Maritimes Publié le ,

Ligne d'arrivée en vue pour le futur complexe urbano-commercial d'Ikea dans l'Eco-Vallée à Nice : après plus de trois ans et demi de chantier et un projet d'implantation sur la Côte d'Azur qui aura connu de multiples péripéties (une dizaine d'années de recherche d'un terrain, un projet bloqué pendant deux ans par un recours...), le géant suédois de l'ameublement s'apprête à ouvrir le 11 mai prochain, date officielle, les portes de son très grand point de vente dans la plaine du Var.

Avec une surface totale de plus de 32 000 m², une surface de vente de 24 000 m², 2 000 places de parking en infrastructure, cet Ikea joue en effet la carte des magasins grand format de la marque qui n'a pas lésiné sur son investissement sur la Côte d'Azur : 150 millions d'euros ! Organisé sur deux niveaux (la surface de vente classique au rez-de-chaussée, les univers, les innovations, un restaurant de 600 places à l'étage), il va permettre « d'offrir tout notre assortiment de design démocratique aux habitants de la région », confirme Walter Kadnar, le président et responsable du développement durable d'Ikea France. Ikea-Nice Saint-Isidore adopte également des hauts standards environnementaux et est signé Jean-Michel Wilmotte pour l'architecture avec Egis en bureaux d'étude TCE (tous corps d'état).

Forte démarche environnementale

Jean-Michel Wilmotte a conçu un parallélépipède rectangle dont les façades nord et sud, si elles adoptent les codes couleur de l'enseigne, ont abandonné le bardage métallique au profit du verre émaillé bleu et d'aluminium. Idem pour la toiture traitée en véritable cinquième façade avec 10 000 m² de surfaces végétalisées et 3 100 panneaux photovoltaïques de couleur verte. Combiné à la géothermie branchée sur la nappe phréatique du Var (une installation propre à Ikea) pour produire le chaud et le rafraîchissement, le dispositif permettra à ce complexe de « couvrir 40 % de ses besoins énergétiques à partir des énergies renouvelables », assure Patrick Cazorla, le directeur du magasin. Une approche environnementale mise en œuvre au travers d'une certification Breeam niveau « very good » pour cet équipement.

L'autre grande spécificité d'Ikea Nice Saint-Isidore, et qui reste encore unique dans les projets développés par la société, est la mixité fonctionnelle avec un programme de près de 300 logements, commerces (3 500 m²) et bureaux, couplés à la surface de vente. Les longues façades vont en effet être ceinturées d'une série de dix plots accueillant ces logements, « posés » sur les commerces puis surplombant le magasin.

Encore 200 personnes sur le chantier

Ce volet de l'opération (près de 40 millions d'euros de travaux) porté par Bouygues Immobilier, débuté plus tard (en janvier dernier), sera livré entre juin (les logements), septembre (les commerces) et la fin 2022 pour les bureaux qui viennent d'être acquis par le laboratoire Horus Pharma. Malgré son caractère atypique, « le programme de logements s'est très bien commercialisé auprès d'actifs et d'investisseurs et l'emplacement dans un secteur en forte mutation de l'Eco Vallée a attiré » précise Pascal Pignon, le directeur de Bouygues Immobilier Alpes-Maritimes.

A ce jour, ce méga-chantier d'Ikea dans la plaine du Var, à 100 millions d'euros de travaux et qui a nécessité jusqu'à six grues, mobilise environ 150 personnes avec les corps d'état techniques et se prépare à entamer, au début de l'année, sa dernière phase avec les aménagements intérieurs de la surface de vente. Deux-cents personnes environ vont encore être mobilisées. Réalisé en corps d'état séparés avec une vingtaine de lots (Vinci Construction et Briand pour le gros œuvre et la charpente métallique), ce chantier, en zone sismique, s'est révélé complexe et contraint avec l'implantation des logements sur la structure de la surface de vente, des façades sous ATEX, etc.

Pour le président de la métropole Nice Côte d'Azur, Christian Estrosi, le projet répond à la stratégie économique de l'Eco-Vallée avec 450 emplois qui vont être créés et « à notre volonté de créer un quartier urbain à Saint-Isidore, basé sur la qualité environnementale et architecturale et sur l'attractivité d'équipements qui faisaient défaut au rayonnement de notre métropole ». Pour la collectivité, Ikea Saint-Isidore va aussi générer des recettes fiscales, estimées à 650 000 euros par an et qui vont s'ajouter à la vente du terrain.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 octobre 2022

Journal du05 octobre 2022

Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?