AccueilUrbanismeEco-Vallée : Bouygues Immobilier lauréat de trois îlots dans Nice Méridia

Eco-Vallée : Bouygues Immobilier lauréat de trois îlots dans Nice Méridia

En bordure du futur quartier Joia Méridia, Bouygues Immobilier va porter l'aménagement de trois îlots mixtes totalisant 20 000 m² de plancher. Deux autres consultations sont en cours dans le Grand Arénas.
Eco-Vallée : Bouygues Immobilier lauréat de trois îlots dans Nice Méridia
R. Mario - Les trois îlots occupent une emprise foncière située le long du futur quartier "Joia Méridia" dans la ZAC Nice Méridia.

UrbanismeAlpes-Maritimes Publié le ,

C'est la première d'une série de trois consultations urbaines engagées au cours des derniers mois que vient d'attribuer l'EPA (Etablissement public d'aménagement) Nice Eco-Vallée. Lancée l'été dernier, la consultation sur les îlots 2.3, 2.4a et 2.4 b, le long, côté nord, du cours de l'Université et en prolongement immédiat du futur quartier Joia Méridia, a été attribué à Bouygues Immobilier, associé à Logirem. Cette consultation restreinte avait la particularité d'être limitée aux finalistes du macro-lot Destination Méridia, gagné en 2018 par le groupement Pitch-Eiffage Immobilier avec le projet Joia Méridia. Ces finalistes étaient au nombre de trois groupements et avec l'évolution de la constitution des équipes, c'est donc le groupement piloté par Bouygues Immobilier associé au bailleur social Logirem qui l'a emporté.

Joia Méridia veut incarner la ville niçoise contemporaine

Bouygues Immobilier a fait appel aux architectes Comte & Vollenweider pour l'îlot 2.3, l'Atelier Stéphane Fernandez pour l'îlot 2.4a, KOZ pour l'îlot 2.4B et au paysagiste Jean Mus. Sur une emprise foncière d'environ 5 000 m2, le programme, en cours de mise au point définitive, prévoit 20 000 m2 de surface de plancher affectés à du logement (environ 200 unités), des commerces et services de proximité, des laboratoires de recherche et développement et de l'immobilier tertiaire (300 postes de travail).

Un marché au plus haut au premier semestre 2021 !

Le dépôt du permis de construire est envisagé fin 2021 et si tout se passe bien le chantier pourrait s'engager au troisième trimestre 2022 pour une livraison de l'opération d'ensemble fin 2024/début 2025. 

Au printemps dernier, l'EPA Nice Eco-Vallée a lancé deux autres consultations, actuellement en cours, auprès d'équipes pluridisciplinaires dans la ZAC du Grand Arénas, au sein du secteur du futur pôle d'échanges. La première (îlot 3.5 bis) porte sur un programme mixte d'environ 6 000 m2 et le choix du lauréat devrait intervenir en fin d'année. La deuxième, sur l'îlot 3.2, face à l'immeuble Connexio, prévoit environ 20 000 m2 de plancher avec la demande, aux opérateurs, de proposer un ouvrage emblématique, un signal urbain fort à l'est de la ZAC du Grand Arénas. Cette consultation a aussi la particularité de porter sur une programmation ouverte et liberté est laissée aux candidats d'expérimenter, après la crise sanitaire, de nouvelles approches dans la conception des bâtiments, en termes d'usages et de services... Le choix du lauréat est planifié à l'été 2022. La cession du foncier est prévue à un prix plancher de 10,6 millions d'euros HT.

Alpes-Maritimes : l'Eco-Vallée trace son futur

Ces différents projets sont engagés sur un marché local de l'immobilier tertiaire qui a résisté à la crise au cours des derniers mois. Au cours de l'année 2020, les transactions ont progressé de 11 % (26 000 m2 écoulés pour une moyenne décennale de 22 000 m2 (source : Point Marché BNP Paribas Real Estate) et au cours du premier semestre 2021, Nice a même enregistré un score exceptionnel : 28 000 m2 commercialisés ! Ce bon comportement est lié à quelques grosses transactions (les prises à bail de Nice Matin, de la métropole Nice Côte d'Azur, des Agences de Papa) et a pour conséquence de faire sortir le marché de la métropole d'une situation de sur-offre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?