Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Nice Côte d'Azur : une vague de livraisons attendue dans l'éco-vallée en 2020

Alpes-Maritimes Publié le - - Urbanisme

Nice Côte d'Azur : une vague de livraisons attendue dans l'éco-vallée en 2020
Ville de Nice - Josep Lluis Mateo présente la maquette du futur Grand Central, dont il est l'architecte.

Plus que jamais l'opération d'intérêt national dans les 10 000 hectares de la plaine du Var témoigne du dynamisme d'aménagement de la métropole Nice Côte d'Azur. Et le Mipim 2018 l'a confirmé : l'heure est à la réalisation des projets dans les deux principales Zac de l'éco-vallée.

Boostés par l'arrivée des lignes 2 et 3 du tramway qui, une fois n'est pas coutume dans une grande opération d'aménagement, sera concomitante à la réalisation des programmes immobiliers, les chantiers et les projets s'amoncellent dans l'éco-vallée. Et cette édition cannoise 2018 du Marché international des professionnels de l'immobilier (Mipim) en a apporté la démonstration. Dans les deux principaux secteurs d'aménagement de l'opération d'intérêt national azuréenne, le Grand Arénas et Nice Méridia, une certaine effervescence s'est même installée, traduction d'un projet d'aménagement de la dernière grande réserve foncière des Alpes-Maritimes qui est maintenant devenu réalité et attire les investisseurs. « En dix ans, depuis la création de l'éco-vallée, le chemin parcouru est immense. En 2020, c'est à dire demain, notre cité sera bien un modèle », se félicite Christian Estrosi, président de la métropole Nice Côte d'Azur. Ce coup d'accélérateur dans l'aménagement de la plaine du Var va tout de même pousser l'Etablissement public d'aménagement (EPA) Plaine du Var à ne pas mettre sur le marché de nouveaux îlots en 2018 pour permettre aux nombreux projets en préparation d'émerger et pour, d'une certaine façon, rassurer les investisseurs.

  • Arénas : les projets fleurissent autour du futur pôle d'échanges

Concepteur du Grand Arénas, l'architecte catalan Josep Lluis Mateo a dévoilé au Mipim la maquette du « Grand Central », le cœur du futur pôle d'échange multimodal sur l'ilot 3.1 de la Zac. La taille de cette opération, portée par le promoteur Fondimmo, également partenaire de la Compagnie de Phalsbourg dans le projet Iconic à la gare de Nice, illustre le niveau d'ambition actuel de l'éco-vallée et de ses opérateurs. Sur une vaste esplanade piétonne qui surplombera la gare routière et permettra d'accéder à la nouvelle gare SNCF, un complexe de 35 000 m² va émerger. Sa mixité sera son point fort puisqu'il est prévu pour accueillir des logements libres, des logements sociaux, des résidences étudiants et seniors, des bureaux et des commerces. Josep Lluis Mateo l'a conçu comme « une figure dense, horizontale avec ses 120 m de long, à une échelle traditionnelle (R+6) mais avec des émergences ponctuelles ». Un soin tout particulier sera apporté au traitement des façades : sur une double peau, est prévu au sud l'emploi du verre alors qu'au nord seront privilégiés zinc et béton lasuré. Cette opération pourrait être mise en chantier au deuxième semestre 2019 pour une livraison à l'horizon 2021-2022.

L'ilot 3.1.

Dans ce secteur aux portes de l'aéroport Nice Côte d'Azur, Grand Central ne sera pas une pièce isolée. Sur les îlots 3.3 et 3.5, les projets « Connexio » (12 000 m² de bureaux) de BNP Paribas Immobilier et Marc Barani et « Unity » (20 000 m² de bureaux et hôtels pour la chaîne InterContinental) de Nacarat avec l'agence d'architecture Scau sont en chantier. Leur livraison est programmée à la fin 2019 et en 2020. Dans un quartier d'affaires marqué par une forte présence des services de Nice Côte d'Azur (la communauté urbaine avait en 2011 acquis le Plaza pour près de 60 millions d'euros afin d'y regrouper ses services), Connexio va bénéficier de l'installation de plusieurs services de la métropole qui a pris à bail les 11 000 m² de bureaux de ce complexe. Pour le projet Unity, il va notamment accueillir deux enseignes du groupe InterContinental, Crowne Plaza (4 étoiles) et Holiday Inn Express (3 étoiles).

  • Priorité à des programmes mixtes

En lisière de la Zac du Grand Arénas et le long du boulevard René Cassin, un autre projet structurant est en préparation : les 29 000 m² de l'ilot Sogeprom (permis de construire déposé) qui accueillera dans deux ensembles séparés par une voie nouvelle un programme également très diversifié avec des logements, des résidences étudiantes, des bureaux et des commerces, un hôtel Okko 4 étoiles. Particularité de ce projet dessiné par François Leclercq : les 700 places de parking, compte tenu des contraintes de sous-sol dans ce secteur, sont en superstructure au cœur du « Carré » (le bâtiment dédié aux logements et à l'hôtel) et celui-ci vient « habiller » ces parkings. Le traitement des façades, très varié, exprime la diversité programmatique de cette opération. La livraison d'une première tranche est prévue en 2021. Dernier projet appelé à modifier fortement la physionomie du quartier d'affaires : le projet Airport Promenade sur l'ilot 4.3, porté par la Société des Aéroports Nice Côte d'Azur. Attribué l'an passé à AG Real Estate et Citygate avec le cabinet Arquitectonica, cet ensemble de 25 000 m² (non encore dévoilé et dont le permis a été déposé) accueillera également bureaux, logements, hôtel (Sheraton) et commerces. La livraison devrait s'échelonner entre 2020 et 2022.

L'ilot Sogeprom. (Crédit : François Leclercq)

La prochaine grande étape d'aménagement de la Zac du Grand Arénas sera le déménagement du Min vers la Baronne (commune de La Gaude) pour permettre l'installation du futur parc des expositions. Pour la métropole, le choix du groupement en charge du PPP permettant la réalisation de ce nouveau Min reste prévu en juillet, malgré l'annulation en janvier dernier par la justice administrative de l'arrêté du préfet autorisant l'implantation à la Baronne (absence d'étude d'impact environnemental dans une zone Natura 2000)

  • Nice Méridia : les premiers permis pour Joia Méridia

Dans l'autre grande Zac de l'éco-vallée, Nice-Méridia, l'heure n'est plus aussi aux études mais bien à la concrétisation des projets. « Fin 2020-début 2021, le long de l'avenue Simone Veil, se dresseront les façades d'Anis, du projet de Sou Fujimoto dans Joia Méridia, de Palazzo Méridia, de The Crown. Au second plan, on distinguera Pléiade et Odyssée, l'Institut méditerranéen du risque et du développement durable (Imredd), l'Institut de Physique de Nice et le Campus de l'Apprentissage », pronostiquent les responsables de l'éco-vallée. Au total, ce sont près de 26 000 m² de bureaux, 26 400 m² de locaux d'enseignement et de recherche, 24 600 m² de logements qui seront livrés dans un peu plus de deux ans dans la technopole urbaine dessinée par Christian Devillers.

Lire aussi : Joia Méridia veut incarner la ville niçoise contemporaine

Plus précisément, les prochains mois devraient être marqués par la livraison du programme Anis (7000 m² de bureaux) de Pitch Promotion et des architectes Laisné-Roussel (fin 2018), des immeubles Pléiade & Odysée d'Ametis et Jean Nouvel (fin 2018 et mi-2019), de Palazzo Méridia de Nexity Ywood et Architecture Studio, l'immeuble de bureaux (8000 m²) bois le plus haut de France (début 2019). Pour les autres projets, l'Imredd de Marc Barani, attendu à la rentrée 2019, vient de démarrer et le permis de construire du Campus de l'Apprentissage de Jean Philippe Cabane et Corinne Vezzoni va être déposé. Quant au futur cœur de cette technopole urbaine, le projet « Joia Méridia » (73 500 m² de plancher), attribué fin 2017 à Pitch Promotion avec Eiffage Immobilier et une équipe de sept architectes coordonnée par l'agence Lambert-Lénack, il entre également en phase opérationnelle. « Le dépôt des permis est prévu à l'été et nous espérons poser une première pierre en fin d'année », précise Christian Terrassoux, le président de Pitch Promotion.

Notre dossier complet sur le Mipim 2018 est à lire dans le numéro 1227 de TPBM. Cliquez ici pour vous inscrire.



Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer