Fermer la publicité

La métropole Nice Côte d'Azur prépare ses futurs projets de transports

Alpes-Maritimes le - - Urbanisme

La métropole Nice Côte d'Azur prépare ses futurs projets de transports
Métropole Nice Côte d'Azur - Le tramway devrait arriver à Cagnes-sur-Mer à l'horizon 2025-2026.

Après avoir consacré un milliard d'euros à l'extension de son réseau de tramway, la métropole niçoise met à l'étude ses futures lignes. La ligne 4 jusqu'à Cagnes-sur-Mer et la desserte de la vallée des Paillons seront les investissements les plus lourds.

Alors qu'elle s'apprête à mettre en service à la mi-décembre la ligne 2 complète du tramway jusqu'au port et boucler ainsi un investissement de près d'un milliard d'euros dans l'extension de son réseau entamée en 2014 (lignes 2 et 3), la métropole Nice Côte d'Azur prépare ses prochains projets. Une consultation vient d'être lancée (close le 19 décembre), sous la forme d'un marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage afin d'accompagner la collectivité dans cette démarche (études de faisabilité de nouvelles lignes et définition de programmes, préalables aux phases de concertation et aux marchés de maîtrise d'oeuvre).

L'enjeu est de poursuivre la mise en œuvre du schéma directeur du réseau de transport urbain 2030, pour réduire la part de l'automobile dans les déplacements. Un objectif récemment réaffirmé avec l'approbation du PLUM (plan local d'urbanisme métropolitain) qui intègre le PDU (plan de déplacements urbains) et du plan climat énergie territorial qui fixe des objectifs élevés en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

400 millions d'euros pour Cagnes et la vallée des Paillons

Parmi les projets prévus, deux opérations s'annoncent prioritaires et pourraient être au centre d'une nouvelle mandature. La ligne 4 du tramway desservant Cagnes-sur-Mer, attendue depuis des années par le maire de Cagnes-sur-Mer et président du Groupement des autorités responsables de transport (Gart), Louis Nègre, devrait être une réalité à l'horizon 2025-2026. Le principe d'un tracé de 6,2 km, à partir du pôle multimodal de Saint Augustin jusqu'à la place de Gaulle à Cagnes-sur-Mer avec une quinzaine de stations a été validé par les élus, avec une enquête publique en 2020 et des travaux fin 2021-début 2022. Le franchissement du Var par le pont Napoléon III ou par une autre solution reste définir. L'investissement est évalué à 212 millions d'euros.

A l'est, c'est la desserte de l'Ariane et la Trinité et au-delà de la vallée des Paillons jusqu'à Drap et Cantaron qui est attendue face à la saturation des infrastructures routières. Le président de la métropole, Christian Estrosi, a proposé la création en 2026 d'un tram-train de 7 km reliant l'Ariane-Nord à Drap et Cantaron. Un projet partenarial entre la métropole, la communauté de communes du Pays des Paillons, la Région et le Département mais aussi la SNCF, chiffré à quelque 190 millions d'euros. Des études doivent être également poursuivies et approfondies pour l'extension d'un TCSP (transports collectifs en site propre) vers l'Ariane et La Trinité.


Lire aussi : Ces projets qui bâtissent l'avenir de nos territoires


Nouvelles extensions des lignes 2 et 3

De nombreux autres projets sont envisagés par la métropole qui ne compte pas faire une pause des investissements dans les transports... Un passage de la ligne 2 du tramway en rive droite du Var à hauteur de la Digue des Français pour desservir un secteur à enjeux de l'Eco-Vallée est mis à l'étude, avec un « ouvrage non courant de franchissement du fleuve, symbole des mobilités douces ».

Tout comme l'extension de la ligne 3 du tramway de Saint-Isidore vers Lingostière et les centres commerciaux avec un pôle multimodal dans ce secteur, également desservi par les Chemins de Fer de Provence.

La métropole se penche également sur des projets utilisant les nouveaux modes de transport urbain. Il s'agit, entre autres, d'une liaison par câble entre La Gaude et Lingostière et d'un projet d'ascenseur urbain dans le vallon de la Madeleine, pour desservir la halte des Chemins de Fer de Provence, difficilement accessible aux piétons et aux voitures.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer