AccueilTerritoiresNice Côte d'Azur arrête son projet de PLU métropolitain

Nice Côte d'Azur arrête son projet de PLU métropolitain

Le projet de plan d'urbanisme local métropolitain (PLUM) de Nice Côte d'Azur sera voté le 21 décembre. L'enquête publique est prévue au printemps 2019 et l'approbation, si tout se passe bien, à l'été 2019.
Nice Côte d'Azur arrête son projet de PLU métropolitain
D.R. - Le projet de plan local de l'urbanisme métropolitain sera voté le 21 décembre.

TerritoiresAlpes-Maritimes Publié le ,

Après quatre années d'études, de concertation et de mise au point (64 réunions avec les maires, 120 réunions publiques...), Nice Côte d'Azur a bouclé son projet de Plan local d'urbanisme métropolitain (PLUM). Une démarche longue et complexe car elle a nécessité de transférer l'élaboration du principal document d'urbanisme des communes à l'échelon métropolitain et de bâtir, au travers de ce document, un cadre métropolitain qui respecte les attentes communales.

Une des difficultés a également été de faire passer directement au PLUM des communes qui étaient toujours au stade du Plan d'occupation des sols (Roquebilière, Beaulieu-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Tourettes-Levens, La Roquette-sur-Var, Bonson, La Bollène-Vésubie, Rimplas). « Chaque maire a participé et décidé les contours du PLU sur le territoire de sa commune. J'ai veillé à ce que ce projet de PLU métropolitain soit élaboré dans le respect et la diversité et des spécificités des communes » rappelle le président de la métropole Nice Côte d'Azur, Christian Estrosi.

300 hectares pour le développement économique

Le résultat est un document, qui en terme de règlements et de zonages, se fonde plutôt sur les PLU communaux lorsqu'ils existaient mais avec des évolutions permettant de nourrir le développement économique et urbain indispensable de la métropole : près de 300 hectares supplémentaires sont affectés au développement économique à Nice-Méridia, Nice-Lingostière et La Baronne (La Gaude), le développement des zones d'activités existantes est favorisé, 45 ouvertures à l'urbanisation sont prévues en réponse aux demandes des communes, etc.

Ce document intègre également l'ensemble des autres documents réglementaires, en particulier le PLH (Plan local d'habitat) et le PDU (Plan de déplacements urbains). Pour le PLH, il s'agit en particulier de permettre la construction de plus de 3500 logements neufs par an et pour le PDU, les projets prévus représentent plus d'un milliard d'euros d'investissements. Parmi les nouveautés de ce PLUM, figurent 1080 hectares supplémentaires de zones agricoles préservées et des espaces naturels protégés, augmentés de 500 hectares. Ce projet de PLU sera présenté au conseil métropolitain le 21 décembre prochain et l'enquête publique est prévue au printemps 2019 pour une approbation définitive du document au deuxième semestre 2019.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?