AccueilTerritoiresNeutralité carbone : la filière forêt-bois, un levier d'actions pour les élus ?

Neutralité carbone : la filière forêt-bois, un levier d'actions pour les élus ?

Face aux enjeux climatiques, l'association Communes forestières a sensibilisé les élus-aménageurs haut-alpins à l'efficience de la filière forêt-bois dans le stockage du carbone.
Neutralité carbone : la filière forêt-bois, un levier d'actions pour les élus ?
Soléa - La médiathèque de Saint Jean Saint Nicolas.

TerritoiresHautes-Alpes Publié le ,

Ils étaient une quinzaine d'élus des communes des Hautes-Alpes à avoir, le 13 janvier dernier à l'Hôtel du Département, répondu présent à la journée de formation organisée par l'association Communes forestières 05 sur les stratégies et les actions en faveur de la neutralité carbone qui peuvent être conduites localement et portées par les ressources forêts-bois du territoire.

A Embrun, le bois est géré en circuit court

Après un rappel de contextualisation sur l'impact du réchauffement climatique dans la zone Alpes-Méditerranée et sur les réponses que peuvent apporter les mécanismes de « compensation » par la séquestration du carbone par les écosystèmes forestiers et de la filière bois, les élus ont été invités à conduire une réflexion sur leur rôle et les actions possibles à déployer en tant qu'aménageur. « La compensation ne doit pas être un prétexte à se dédouaner sur notre responsabilité à maîtriser et à restreindre nos émissions de carbone », résumait un élu communal. Si, comme l'ont souligné, Caroline Galles et Aude Blom-Raquin, intervenantes de l'association Communes forestières, la valorisation et la préservation des forêts, conjuguées à l'intégration de la filière bois-forêt dans l'élaboration des documents d'urbanisme pensés, avec diagnostics carbone, dans le plan climat-air-énergie territorial, le plan local d'urbanisme ou le Schéma de cohérence territoriale sont cardinaux dans les actions de séquestration du CO2, la connaissance des dispositifs de financement publics et privés de projets forestiers est aussi déterminante.

Puy-Sanières se dote d'une nouvelle salle du conseil et agrandit sa salle des fêtes

« Attention au greenwashing »

« Le but n'est pas de mettre sous cloche les espaces forestiers des communes », a indiqué Caroline Galles. « L'entretien et l'amélioration des peuplements forestiers est très importante », a complété Aude Blom-Raquin. Ainsi, de nombreuses entreprises et collectivités soucieuses de leurs émissions de gaz à effet de serre sont déjà engagées localement dans un projet carbone forestier de boisement de terre non forestières, de reboisement ou d'amélioration de peuplements pauvres. Ces projets sont portés par des dispositifs de mécénat, de sponsoring ou de compensation de carbone volontaire avec ou sans labellisation.

Le premier campus bois-forêt de France naîtra dans les Hautes-Alpes

« Mais attention au greenwashing » ont prévenu les intervenantes en désignant les entreprises peu scrupuleuses qui adoptent une stratégie de communication d'écoresponsabilité fallacieuse. « Il est nécessaire d'accompagner chaque projet de l'appui technique notamment de l'Office national des forêts », a conseillé Aude Blom-Raquin. Le fonds RESPIR porté par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur offre aussi une possibilité de financement mixte. Il a pour objectif de soutenir les projets de développement sylvicole et ceux de prévention des risques naturels pouvant porter atteinte au patrimoine forestier.

Bâtiments durables de montagne : "Les projets alpins vont loin dans les questions environnementales"

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?