AccueilUrbanismeMultiplexe ciné : le « dauphin » rebondit en top-floor !

Multiplexe ciné : le « dauphin » rebondit en top-floor !

Dernière pièce sur l'échiquier du nouveau centre d'affaires Euromed Center, et sans doute d'ailleurs la plus attendue d'un plus large public, le multiplexe ciné promis dès l'origine, en 2005, par le cinéaste Luc Besson et sa société EuropaCorp devrait enfin voir le jour.
Multiplexe ciné : le « dauphin » rebondit en top-floor !
MP&A Architectes/EuropaCorp CINEMAS - Luc Besson promet un multiplexe sans équivalent !

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

La cérémonie de pose de première pierre devrait avoir lieu en octobre prochain et les travaux être lancés en fin d’année ou début 2017 pour le voir sortir de terre avant la fin de l’année prochaine, espère le secrétaire général d’EuropaCorp, l’avocat Arnaud de Senilhes, chargé de suivre cette réalisation chiffrée à 24 M€. « Les recours ont tous été purgés, le permis de construire modificatif est dorénavant valable et les études de mise au point se poursuivent », souligne ce dernier.

Un lieu d'accueil et d'évènements

Exit en revanche, le dauphin version Grand Bleu dont le complexe ciné devait au départ épouser la forme. Entre-temps, la crise est en effet passée par là. « Du point de vue technique, ce n’était pas l’idéal, concède Arnaud de Senilhes. Il a donc fallu faire évoluer le concept pour une architecture, confiée à l’agence parisienne MP&A Architectes [signataire entre autres de l’aquarium du Trocadéro à Paris, NDLR] et qui offrira de nombreuses terrasses et beaucoup d’espaces extérieurs. » Outre ses 15 salles et sa capacité de 2800 fauteuils, l’endroit sera aussi « un lieu d’accueil et d’événements » avec notamment un grand dancefloor, une salle Live

Si le dispositif et l’équipement en particulier numérique seront empruntés au multiplexe de nouvelle génération qu’EuropaCorp a déjà ouvert dans le gigantesque centre commercial Aéroville, à Tremblay-en-France en région parisienne, l’établissement de Marseille, qui s’étendra sur 11 500 m2 en face du jardin d’Arenc et dans le prolongement du futur immeuble de bureaux Floréal, « n’aura pas d’équivalent ! », promet encore le représentant de la société de Luc Besson, et son lancement, ajoute-t-il, sera lui aussi exceptionnel. Les cinéphiles apprécieront.

L'intégralité de cet article est à lire dans le numéro 1135 de TPBM (parution le 15/06/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?