Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

A la pelle Monaco : Renzo Piano et Michel Desvigne vont réaménager le Larvotto

le - - Urbanisme

Monaco : Renzo Piano et Michel Desvigne vont réaménager le Larvotto
Direction des travaux publics de la Principauté de Monaco - L'attractivité du Larvotto va être renforcée avec de nouveaux commerces et de nouveaux espaces publics.

Dans la foulée de l'extension en mer, la Principauté de Monaco engage le réaménagement de la plage et du site du Larvotto. Un projet hors norme, à forte ambition urbaine et touristique, chiffré à plus de 50 millions d'euros.

Haut-lieu touristique et balnéaire de Monaco, à l'extrémité Est de son territoire, la plage du Larvotto et ses abords vont faire l'objet d'une requalification complète, avec, comme tous les projets réalisés à Monaco, une très forte exigence technique et qualitative. « Cette opération complète le projet d'extension en mer et est rendue nécessaire pour disposer dans ce secteur d'une zone littorale dont l'aménagement sera homogène et harmonieux », commente Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement-ministre de l'Equipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme.

Pour mettre au point ce projet, envisagé depuis plusieurs années, la Principauté a fait appel à deux des concepteurs du futur écoquartier de l'extension en mer, Renzo Piano et Michel Desvigne. Et comme l'extension en mer, il va mettre en œuvre des travaux maritimes, des travaux d'infrastructures et des interventions sur les espaces publics.

Voie de desserte intérieure

Pour protéger l'anse et la plage des coups de mer, une solution écologique a été retenue avec la mise en place de géotubes, à partir de la plage pour ne pas dégrader les herbiers de posidonies. Cette protection permettra de supprimer l'épi central qui divise actuellement le littoral en deux. A l'arrière de la plage, de nouvelles surfaces commerciales vont être créées, permettant notamment d'installer à l'année les restaurants-plagistes. Ces locaux, à l'architecture épurée et contemporaine, bénéficieront de larges surfaces vitrées et d'une grande modularité pour s'ouvrir sur la plage.

Au-dessus de ces aménagements et épousant le site du Larvotto sera créé un espace public de plus de 15 000 m², offrant plantations, zones ombragées, aire de jeux et piste cyclable, depuis l'écoquartier de l'Anse du Portier. Cette promenade sera même dotée d'un belvédère, protégeant la promenade basse, au niveau de la plage. Les contraintes d'exploitation d'un tel site ont été réduites au maximum. Une voie de desserte interne (VDI) à l'arrière des surfaces commerciales permettra d'assurer par des navettes électriques le transport des marchandises et l'évacuation des déchets, à partir d'une zone logistique. Au-dessus de cette VDI, circuleront, dans une galerie, les installations de traitement d'air liées à la présence des restaurants. Elles seront ainsi invisibles.

Recours à la thalassothermie​

Le site sera également desservi par la troisième grande boucle de thalassothermie, après Fontvieille et La Condamine, que va installer la Principauté pour alimenter en chaud et froid l'extension en mer mais aussi à terme plusieurs immeubles de ce secteur.

Autre solution environnementale : la mise en place de 900 m² de panneaux photovoltaïques sur la pergola de la promenade du Larvotto pour couvrir 80% de la consommation électrique de l'éclairage public du site. Le projet, piloté par la Direction des travaux publics et la Direction de l'aménagement urbain et dont les études se poursuivent, va nécessiter plus de 50 millions d'euros d'investissements. La Sam (société anonyme monégasque) Anse du Portier, en charge de l'extension en mer, réalisera une partie des travaux maritimes et participera également au financement. Pour les entreprises de BTP, des appels d'offres sont prévus à l'automne.

Les travaux vont s'échelonner sur trois périodes : octobre 2019-juin 2020 (avec fermeture de la plage) pour lancer les travaux maritimes notamment, septembre 2020-juin 2021 (avec une nouvelle fermeture) pour achever les travaux de bâtiment et jusqu'au début 2022 pour terminer le parvis et la promenade. Pour les commerçants qui s'installeront dans leurs nouveaux locaux à l'été 2021, des protocoles d'indemnisation ont été conclus.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer