AccueilTerritoiresMéditerranée : VAD veille sur le patrimoine de la Masse des Douanes

Méditerranée : VAD veille sur le patrimoine de la Masse des Douanes

Depuis 2012, Var Aménagement Développement gère les travaux touchant le patrimoine immobilier de l’Etablissement public administratif (EPA) Masse des Douanes pour la région Méditerranée. Petits et gros marchés au programme.
Méditerranée : VAD veille sur le patrimoine de la Masse des Douanes
O. Réal - Jérôme Chabert, directeur général de VAD.

TerritoiresVar Publié le ,

C’est en lisant les avis d’appel à la concurrence dans notre publication TPBM, « comme toutes les semaines dans le cadre de notre politique de diversification », que Jérôme Chabert, directeur de la Sem Var Aménagement Développement (VAD), a découvert la petite annonce de l’Etablissement public administratif Masse des Douanes cherchant un nouveau prestataire. « Nous avons répondu sans trop y croire, allant jusqu’à présenter notre dossier à Paris, mais sachant quand même que la gestion patrimoniale de bâtiments fait complètement partie de notre savoir-faire, pour les collectivités territoriales, les collèges du département, la Chambre de commerce et d’industrie... Notre ingénierie de maîtrise d’ouvrage sur un large spectre de domaines a séduit, y compris dans la pratique, au point que le marché initial, signé en 2012, a été reconduit en 2018 jusqu’en 2023. »

Cette structure d’Etat pourvoit aux logements (du T1 au 5 pièces) des agents des douanes et pour un tiers (maximum) de son parc à des fonctionnaires du ministère de l’Economie et des Finances dont elle dépend, à des administrations et collectivités également. La région Méditerranée couvre les départements des Bouches-du-Rhône, du Var, des Alpes-Maritimes ainsi que la Corse, à travers 14 cités. Quatre cent vingt-deux logements se situent dans les dix cités de Provence-Alpes-Côte d’Azur et 109 dans les quatre cités de Corse.

« Nos missions touchent le gros entretien - le petit étant géré par les responsables des cités -, comme la rénovation de plus de 250 logements à La Joliette à Marseille ou le remplacement des menuiseries bois simple vitrage des cités datant des années 70 d’Ajaccio, Calvi, Porto Vecchio, Bastia. Ce sont des travaux très divers qui peuvent représenter quelques dizaines et centaines de milliers d’euros, voire plusieurs millions. Cela concerne les entreprises bien entendu, mais aussi les consultations de maîtrise d’œuvre, de bureaux d’études, de conformité... Il s’agit également de marchés peu communs sur lesquels nous sommes souvent confrontés à des problématiques d’infructuosité. C’est une véritable implication nécessitant un suivi précis. »

Large spectre de travaux

Plusieurs types de travaux sont prescrits par Var Aménagement Développement sur les différentes cités, en quatre catégories principales. A savoir gros entretien et maintenance obligatoire, mise en sécurité légale (électricité, accessibilité, sécurité…), des travaux relatifs aux économies d’énergie (surtout sur les bâtiments énergivores des années 60 et 70), et ceux de confort d’embellissement (incluant les parkings ou portails automatiques). « Nous faisons des diagnostics avec des ingénieurs d’opérations par département, sur place, à l’écoute des besoins, nous proposons à la Masse des Douanes une programmation dans le temps sur les quatre grandes thématiques, laquelle tranche au final », explique Jérôme Chabert. 9,5 millions d’euros de travaux ont été réalisés sur la période 2012-2017, dont 8,3 millions dans les trois départements de Paca et une douzaine de millions est programmée sur le volet actuel.

La rénovation des toitures terrasses des deux bâtiments de la cité toulonnaise (20 logements) est d’actualité. (Crédit : D.R.)

« C’est valorisant de travailler avec la Masse des Douanes, notamment par la relation établie avec ses dirigeants qui écoutent nos conseils et nous accordent une grande confiance. C’est un maître d’ouvrage très respectueux des compétences de leurs interlocuteurs. C’est très appréciable. La conduite des travaux aussi est intéressante, dans les échanges et les réflexions avec les quatre ingénieurs dédiés. Tout les équipes sont ravies de cet enrichissement réciproque. »

Des millions de travaux en perspective

Parmi les travaux importants à venir sur le patrimoine méditerranéen de la Masse des Douanes :

Cité de la Joliette : 230 000 euros de remplacement du réseau d’eau (canalisations vétustes et corrodées) en 2022 ; 700 000 euros de réhabilitation de façades très travaillées en 2024 ;

Cité de Port de Bouc : 187 500 euros de remplacement de volets (études 2022, remplacement 2023) ; 

Cité de Port Saint Louis : près de 800 000 euros en rénovation de bâtiments ;

Cité de la Seyne : 350 000 euros de rénovation et ITE en façades 2023 ;

Cité de Toulon : 175 000 euros de rénovation toiture terrasse (2023) ;

Cité des Salins d’Hyères : 25 000 euros de remplacement de l’interphonie, du contrôle d’accès et des portes bois extérieures très vétustes (2023) ; 

Cité de Fréjus : 70 000 euros de rénovation de deux appartements en 2023, 100 000 euros de volets pliants PVC en 2024 ; 

Cité de Menton : 190 000 euros d’étanchéité et isolation terrasses en 2022/2023 ;

Cité de Bastia : 620 000 euros de menuiseries extérieures et 755 000 euros d’isolation thermique par l’extérieur, en fonction des audits énergétiques. Etudes en 2022 et travaux en 2023/2024 pour les deux marchés ; 

Cité d’Ajaccio : 1 million d’euros en ITE selon l’audit également. Là aussi, études en 2022 et travaux en 2023/2024 ; 

Cité de Calvi : ITE (310 000 euros) et menuiseries extérieures (250 000 euros) selon les mêmes dispositions que précédemment ; 

Cité de Porto Vecchio : ITE pour 500 000 euros sur les mêmes échéances et sous réserve d’audit. 

Aucune programmation à ce jour sur les Cités de Breil sur Roya et Golfe Juan (Alpes-Maritimes).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?