AccueilTerritoiresMartine Vassal veut avancer sur la mobilité

Martine Vassal veut avancer sur la mobilité

Présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal a dévoilé son plan pour des transports en commun plus performants. 220 millions d'euros d'investissements supplémentaires sont prévus sur trois ans.
Martine Vassal veut avancer sur la mobilité
J. Ph. PIERRAT - Martine Vassal a présenté ses "grands projets de mobilité indispensables au développement du territoire métropolitain".

Territoires Publié le ,

Pour des transports « au niveau du XXIe siècle » dont elle a fait une de ses priorités, Martine Vassal, la présidente LR à la fois de la Métropole Aix-Marseille Provence et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a décidé de mettre les bouchées doubles et d'ajouter une enveloppe départementale de 220 millions d'euros d'investissements supplémentaires sur trois ans.

Pour « ne pas accumuler encore plus de retard déjà pris en la matière, il faut aujourd'hui prendre des décisions », a-t-elle souligné ce mercredi 6 février, à la tour La Marseillaise, dans les locaux de la Métropole, lors de sa présentation « des grands projets de mobilité indispensables au développement du territoire métropolitain ». Réseau de bus à haut niveau de service (BHNS) express, voies réservées, extensions du métro et du tram, pôles d'échanges multimodaux, accessibilité, Val'Tram (projet de tramway périurbain entre la Bouilladisse et Aubagne), pistes cyclables sécurisées (sur le volet vélo du plan, Martine Vassal a promis plus de précisions pour le printemps prochain) et même navettes autonomes : autant de projets déjà inscrits à l'agenda de la mobilité adopté en décembre 2016 et dont elle a phasé en cette occasion la concrétisation en trois temps.

Trois phases

Pour la première période allant 2016-2020, qui, sous sa houlette, a vu cet « accord inédit scellé entre la métropole et le département, ainsi que n'a pas manqué de le rappeler Martine Vassal, 300 millions d'euros ont été mobilisés dont 274 millions d'euros ont déjà été consommés pour des opérations majeures : Boulevard urbain sud, requalification en cours du Jarret et du Cours Lieutaud, BHNS Aix Express avec lequel, grâce aux voies réservées sur autoroute, on a gagné dix minutes entre Aix et Marseille, un succès ! »

A ce propos, la présidente des deux collectivités territoriales n'a pas manqué non plus de rappeler également la participation financière du Conseil régional, pour les pôles d'échanges notamment, de fonds européens et aussi de l'Etat, même si sur ce dernier point, l'élue a réclamé au gouvernement des engagements clairs et précis.

Equité avec le Grand Paris

« On souhaite la même équité de traitement que le Grand Paris qui a obtenu 18 milliards pour 12 millions d'habitants, ce qui fait, ramené à l'échelle de la métropole, 3 milliards d'euros au minimum, a calculé l'élue provençale. Les 3,5 milliards demandés d'ici 2025 sont donc tout à fait raisonnables pour relever l'ensemble de ces défis, a-t-elle ajouté. Et si Paris a droit à son Roissy Charles-de-Gaulle Express, pourquoi n'aurions-nous pas nous aussi un transport métropolitain express pour l'aéroport », a-t-elle interrogé.

En attendant, pour la 2e phase de ce plan qui court de 2019 à 2021, la présidente du Conseil départemental va soumettre à approbation, a-t-elle également annoncé, cette enveloppe supplémentaire d'investissement de 220 millions d'euros qui s'ajouteront aux 300 mobilisés jusqu'à présent. Enfin, « à partir de 2022, on ne pourra pas avancer davantage sans son concours et l''Etat devra prendre ses responsabilités », a averti Martine Vassal.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?