AccueilUrbanismeMartigues : Logirem lance un MGP pour la réhabilitation de la résidence Boudème

Martigues : Logirem lance un MGP pour la réhabilitation de la résidence Boudème

Logirem compte investir 11,7 millions d’euros HT dans les travaux de rénovation de la résidence Boudème, à Martigues. Une cure de jouvence qui sera dévolue via un marché global de performance (MGP).
Logirem va entamer une cure de jouvence qui sera dévolue via un marché global de performance (MGP) sur sa résidence Boudème, à Martigues.
Google maps - Logirem va entamer une cure de jouvence qui sera dévolue via un marché global de performance (MGP) sur sa résidence Boudème, à Martigues.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

L’entreprise sociale pour l’habitat (Esh) Logirem prépare la réhabilitation de la résidence Boudème à Martigues. L’opération concerne un ensemble de 335 logements sociaux (23 665 m2 de surface habitable) érigé en deux étapes au début des années 1970. Cette résidence perchée au sommet de la colline de Boudème au sud du noyau urbain et du canal de Caronte se compose deux groupes de bâtiments : un premier lot de cinq bâtiments (A, B, C, D, E) construits en 1970 qui accueille 167 logements majoritairement en R+4/5 (sauf le bâtiment E en R+8) ; une extension construite trois ans plus tard qui regroupe cinq tours de 6 à 8 étages (G, H, I, J, K) et 168 logements.

Jean-Charles Pietrera élu président de Logirem

Un devis global de 11,7 M€ HT pour la résidence Boudème

L’Esh marseillaise souhaite confier la cure de jouvence à un groupement pluridisciplinaire associant concepteurs et entreprises de construction par le truchement d’un marché global de performance (conception-réalisation-exploitation-maintenance). Le projet dont le coût global est estimé à 11,7 millions d’euros HT (études et travaux) vise plusieurs objectifs. Il s’agit tout d’abord d’améliorer l’attractivité de la résidence par des travaux de traitement architectural des façades et de modification des espaces extérieurs. Le bailleur souhaite également engager une réflexion architecturale, fonctionnelle et technique sur la surface habitable des logements de cet ensemble qui propose aujourd’hui une majorité de T3 et T4 (262 logements) avec une trentaine de grands appartements (T5 et T6). Des grandes surfaces qui ne répondent plus vraiment à la demande contemporaine.

Le lifting doit par ailleurs améliorer le confort des logements avec reprise complète des salles de bains et des sanitaires et la mise en accessibilité pour les séniors et les personnes à mobilité réduite.

Port-de-Bouc : 96 logements rénovés par Logirem

BBC rénovation

Face à la flambée du coût de l’énergie, l’organisme a prévu d’améliorer la performance énergétique des bâtiments en visant a minima la certification "BBC rénovation". Cette préoccupation concernera le confort d’été des logements, une exigence qui impliquera la réalisation d’une simulation thermique dynamique (STD), à chaque phase du projet. Logirem envisage l’installation de brasseurs d’air basse consommation dans les chambres.

L’équipe candidate sera obligatoirement composée de trois équipes disposant des compétences spécifiques :

  • Une équipe conception comprenant un architecte/urbaniste (mandataire), des bureaux d’études (ingénierie énergétique et thermique, CVC / Fluides, gros œuvre et second œuvre, la gestion du risque amiante, économiste, accompagnement pour des travaux en site occupé.
  • Une équipe réalisation comprenant soit une entreprise générale soit un sous-groupement d’entreprises qualifiées et assurées pour réaliser des travaux tous corps d’état en site occupé.
  • Une équipe exploitation et maintenance associant une entreprise en charge de la maintenance technique et une société d’ingénierie en coût global à rapprocher des exigences de fonctionnement d’une résidence sociale.

Deux ans de travaux en site occupé

L’identité du mandataire du groupement évoluera au fil de l’avancée du projet. Au second semestre 2024, à acl’issue de la phase conception pilotée par l’architecte, à partir de l’ordre de service (OS) de démarrage des travaux, l’entreprise de construction prendra le relais. Au second semestre 2026, une fois les travaux livrés, l’entreprise de maintenance entrera en piste pour une mission de cinq ans.

Logirem vient de lancer l’avis de marché du MGP. Trois groupements seront retenus au printemps prochain pour participer à la phase de dialogue compétitif. Le lauréat sera retenu à la fin de l’année 2023.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?