AccueilUrbanismeMarseille : Unicil lance la démolition des trois premiers bâtiments d’Air Bel

Marseille : Unicil lance la démolition des trois premiers bâtiments d’Air Bel

Unicil a lancé ce 24 octobre la démolition des trois bâtiments situés place du Marché, au cœur d'Air Bel. Une première étape du programme de renouvellement urbain de cette cité de quelque 1 200 logements, nichée dans les quartiers Est de Marseille.
Construite en 1972, la cité Air Bel compte 1 199 logements répartis dans quatre tours de 18 étages et soixante-douze barres de 4 étages et s’étend sur environ 21 hectares, dans les quartiers Est de Marseille.
Unicil - Construite en 1972, la cité Air Bel compte 1 199 logements répartis dans quatre tours de 18 étages et soixante-douze barres de 4 étages et s’étend sur environ 21 hectares, dans les quartiers Est de Marseille.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Les pelleteuses sont entrées en action à Air Bel. Ce 24 octobre, en présence d’élus, de représentants de l’Etat, des locataires et des organismes HLM*, les engins de l’entreprise Avenir Déconstruction ont attaqué le grignotage des trois petites barres résidentielles (bâtiments 74-75-76), situées sur la place du Marché, au cœur de cet ensemble des quartiers Est de Marseille, dont la rénovation lourde est inscrite dans le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

Au total, 25 logements propriétés de l’entreprise sociale pour l’habitat (Esh) Unicil (groupe Action Logement) seront démolis pendant les vacances scolaires sur la place centrale du quartier. Les travaux se déroulent en deux étapes : le curage, démarré cet été qui consiste à débarrasser l’intérieur de tous les éléments non constructifs et des réseaux, afin qu’il ne reste plus que les planchers, les dallages et les murs ; et le grignotage, démarré ce 24 octobre qui voit des engins mécaniques « à grands bras » prélever des blocs de béton ou des ferrailles, de haut en bas du bâtiment depuis le sol. Mi-novembre, le chantier se poursuivra avec la démolition des fondations, l’évacuation des gravats et le remblaiement.

Marseille : Unicil vend en poupe

Aménagements transitoires à Air Bel

Une fois le foncier libéré, des aménagements transitoires seront réalisés pour occuper et animer cet espace entre les différentes phases de démolition et la réalisation des aménagements définitifs. Ils seront imaginés avec le concours des habitants et réalisés par l’association Cabanon Vertical, début 2023.

Cette opération s’inscrit dans un projet global qui vise à ouvrir le quartier sur le reste de la ville et à le rendre plus accessible avec la création de nouvelles voies publiques. Ces démolitions permettront d’aménager une nouvelle entrée de quartier et de faciliter l’accès au groupe scolaire qui sera reconfiguré.

unicil-Air Bel_marseille
Ce 24 octobre, en présence d’élus, de représentants de l’Etat, des locataires et des organismes HLM, le grignotage des trois petites barres résidentielles situées sur la place du Marché, au cœur de la cité Air Bel, a démarré. (Crédit : Unicil)

209 logements rasés

La démolition de ces trois bâtiments de la place du Marché (coût : 750 000 € HT) constitue la première étape de la vaste opération de chirurgie lourde prévue par les trois bailleurs du quartier, Unicil, et les deux Esh du groupe Habitat en Région, Erilia et Logirem. Les études menées par Urban Act, mandataire en groupement avecMageo Morel Associés (Lille), Eureca (Marseille) et Espacité (Créteil),et les trois organismes HLM tablent sur la démolition de 209 logements (soit 17 % du parc du quartier). Le reste des démolitions s’effectuera une fois la totalité des relogements effectués, à compter de 2025-2026.

Marseille : Erilia prépare un programme de 62 logements dans le 12e arrondissement

Parallèlement, début 2023, Unicil lancera la construction d’un programme de 20 logements sociaux (PLUS) avec un rez-de-chaussée commercial au cœur du quartier.

D’autres programmes immobiliers sont prévus par l’association Foncière Logement. Cette filiale du groupe Action Logement participera à la diversification de l’offre en développant une centaine de logements locatifs libres et en accession sur les hauteurs de la colline, au nord du quartier, côté tramway.

853 logements réhabilités

La majeure partie du parc immobilier (853 logements) subira des travaux de réhabilitation lourde. La cure de jouvence portera sur le bâti (isolation, étanchéité...), les parties communes et l’intérieur des logements. Elle impliquera la restructuration d’une soixantaine d’appartements pour adapter l’offre aux besoins.

Après la réalisation des études techniques et diagnostics sociaux, initiés pour Logirem et Erilia et prévus en 2022 pour Unicil, la phase de concertation qui va s’ouvrir doit permettre de valider le programme qui sera formalisé par la signature d’un accord collectif au 1er trimestre 2023 en vue d’un démarrage des travaux début 2024. Sans attendre, des locaux (de 1 200 à 1 800 m2) seront aménagés pour relocaliser les associations et les commerces dont les murs sont voués à la démolition ou pour répondre à des besoins émergents (conciergerie). Au total, le coût de ce lifting pour les trois organismes HLM est estimé à 77 M€ (soit 60 % du coût total).

Le programme de renouvellement urbain prévoit par ailleurs l’aménagement de nouveaux espaces publics et la création de deux places publiques, d’un parvis piéton aux abords des écoles. Autres projets : un parc municipal de 4 hectares et des jardins partagés. Enfin, le NPNRU sera l’occasion d’étoffer le parc d’équipements publics avec la construction d’un nouveau centre social, d’une troisième micro-crèche et la rénovation lourde des écoles du quartier.

Un devis global de 185 M€ TTC

Le projet de renouvellement urbain d’Air Bel a été validé par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) lors d’un comité national d’engagement le 22 avril 2021 avec les projets Castellane-Bricarde, Grand Saint-Barthélémy et Grand Malpassé. Dans la foulée, la Métropole Aix-Marseille Provence et la Ville de Marseille ont voté la convention du NPNRU pour un montant global du projet estimé à 185 M€ TTC (soit 158 M€ + la quote part de la reconstitution de l’offre de logements qui fait partie des efforts d’investissements globaux du NPNRU), avec les participations des bailleurs (77 M€), de l’ANRU (60,4 M€ dont 36,9 M€ en subventions et 23,5 M€ en prêts), de la Métropole (32,4 M€) et de la Ville (22 M€). La signature du protocole officiel du PRU est prévue pour le deuxième semestre 2022 en même temps que celle des trois autres conventions des quartiers nord.

* Les travaux ont été lancés en présence de Laurent Carrié, préfet délégué à l’égalité des chances, Sylvain Souvestre, maire des 11e et 12e arrondissements, représentant de la métropole AMP, Samia Ghali, maire adjointe de Marseille en charge du renouvellement urbain, Thierry Santelli, vice-président du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Jean-Philippe D’Issernio, directeur de la direction départementale des territoires et de la mer 13, Éric Pinatel, directeur général d’Unicil, Antoine Jeandet, directeur général adjoint d’Erilia, Philippe Hebrard, directeur de l’agence Avenir Déconstruction et Martine Feltes, responsable de l’agence Sud-Est Ginger Déléo.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 07 décembre 2022

Journal du07 décembre 2022

Journal du 30 novembre 2022

Journal du30 novembre 2022

Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?