Fermer la publicité

Marseille : Unicil au chevet de Maison Blanche et de l'îlot Hoche-Versailles

Bouches-du-Rhône Publié le - - Territoires

Marseille : Unicil au chevet de Maison Blanche et de l'îlot Hoche-Versailles
R. Poulain - L'EPF a mobilisé une enveloppe de 5 millions d'euros pour la copropriété Maison Blanche à Marseille.

L'établissement public foncier de Provence-Alpes-Côte d'Azur vient de confier à Unicil la gestion immobilière de Maison Blanche et de l'îlot Hoche-Versailes, deux copropriétés dégradées de Marseille.

L'établissement public foncier de Provence-Alpes-Côte d'Azur (EPF Paca) vient de confier à l'entreprise sociale pour l'habitat Unicil (groupe Action Logement) la gestion immobilière de deux copropriétés dégradées du centre-ville de Marseille dont il assure depuis un an le portage foncier pour le compte de la métropole Aix-Marseille Provence*. La démarche concerne deux copropriétés inscrites, pour l'une, à la programmation du plan national « Initiatives Copropriétés » : la cité Maison Blanche (220 logements), pour l'autre, au projet partenarial d'aménagement (PPA) : l'îlot Hoche-Versailles (huit immeubles pour 132 logements).


Lire aussi : Marseille : cinq copropriétés inscrites dans le plan « Initiative Copropriétés »


Ces deux ensembles sont situés dans le radar de l'arsenal d'intervention des pouvoirs publics. Inscrit au sein du périmètre de l'opération d'intérêt national Euroméditerranée, l'îlot Hoche-Versailles est l'un des quatre îlots prioritaires du PPA mis en orbite par l'Etat, les collectivités et les partenaires publics (Anah, Anru, ARHLM, CDC...) en juillet 2019. Maison Blanche de son côté est située aux franges d'Euroméditerranée. Le 23 août 2019, l'incendie d'un des bâtiments (le G) de cette cité du 14e arrondissement avait contraint une vingtaine de familles à abandonner leur logement détruit par les flammes. Un drame qui avait jeté une lumière crue sur l'urgence de la situation de cette copropriété devenue la proie des marchands de sommeil.

Long parcours

En 2019, l'EPF a mobilisé une enveloppe de 12 millions d'euros sur Hoche-Versailles et 5 millions sur Maison Blanche pour venir au chevet de ces deux copropriétés. Le travail a démarré par un état des lieux exhaustif de ces ensembles résidentiels (état du bâti, recensement des propriétaires, état des comptes des syndic, occupation, etc). Une fois ce diagnostic établi, l'EPF engagera une opération de recyclage foncier. Une démarche semée d'embûches juridiques et financières : elle pourra passer par des expropriations (via des déclarations d'utilité publique) et la remise à niveau du parc impliquera probablement des coûts de sortie supérieurs à ceux du logement social neuf.

Lorsqu'il se sera arrogé la maîtrise foncière de ces deux copropriétés, l'EPF Paca en déléguera la gestion quotidienne à Unicil. Le bailleur s'attellera alors à un long et patient travail de remise à niveau de ce bâti en déshérence depuis des lustres. Une oeuvre de régénération qui mobilisera à la fois du temps, de l'expertise juridique et des moyens humains et financiers... Entre démolition-reconstruction et rénovation lourde, le chantier promet d'être compliqué. A terme, lorsque l'EPF détiendra la majorité des parts de ces copropriétés, Unicil assurera la gestion des parties privatives des deux sites favorisant le retour dans le droit commun de ces résidences.

Unicil en première ligne sur le renouvellement urbain

La filiale d'Action Logement n'entend pas cantonner son action à ces deux ensembles. Lors du conseil du 19 décembre 2019, la métropole Aix-Marseille Provence a voté un protocole de partenariat avec Unicil actant le principe d'une intervention sur d'autres copropriétés dégradées de Marseille.

Le bailleur phocéen est également en première ligne dans le projet de renouvellement urbain de la cité Air Bel, dans les quartiers est de Marseille. Un programme dont le protocole du NPNRU** a été approuvé par la comité d'engagement de l'Anru le 20 décembre dernier. Cet ensemble construit en 1972 compte 1 200 logements répartis dans quatre tours de 18 étages et 72 bâtiments de 4 étages (21 ha). Unicil qui gère la moitié du parc de la cité assure les fonctions de syndic de la copropriété aux côtés de deux autres bailleurs, Logirem (306 logements) et Erilia (289 logements).

* L'EPF a passé deux accords-cadres (reconductibles) avec Unicil : le premier qui concerne Maison Blanche est d'un montant de 1,132 M€ HT ; le second concerne l'îlot Hoche-Versailles pour un montant de 733 665 euros HT. Après chaque acquisition de logement par l'EPF, le bailleur réalisera l'état des lieux avant d'assurer la gestion complète du bien : locative, technique, administrative, juridique, comptable et financière.
** Nouveau programme national de rénovation urbaine




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer