AccueilTerritoiresMarseille : une concertation sur l’avenir du quartier autour de la Cité radieuse

Marseille : une concertation sur l’avenir du quartier autour de la Cité radieuse

La Métropole Aix-Marseille Provence a lancé une concertation pour décider de l’avenir autour de la Cité radieuse-Le Corbusier et du quartier Saint-Anne à Marseille.
Marseille : une concertation sur l’avenir du quartier autour de la Cité radieuse
Archives TPBM

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

Quel avenir pour le quartier Saint-Anne à Marseille, autour de la Cité radieuse du Corbusier ? La Métropole Aix-Marseille Provence entend apaiser les esprits et a lancé le 24 novembre le premier comité de pilotage de la démarche partagée « Cité radieuse-Michelet Sainte-Anne », destinée à construire l’avenir urbanistique du secteur.

« Nous allons travailler avec la Ville de Marseille, les services de l’État, les habitants et l’ensemble des acteurs concernés sur le devenir de ce site exceptionnel. Notre objectif est de répondre aux attentes et aux besoins des habitants tout en conservant l’esprit du Corbusier et les impératifs de protection patrimoniale »,a précisé Martine Vassal, présidente de la Métropole, à l’occasion de la rencontre.

Inquiétudes des riverains

Une Opération d’aménagement et de programmation (OAP), pilotée par la métropole, avait été lancée dans le cadre du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) en juin 2018. Mais les habitants du secteur estiment que ce projet, qui comprend la création de 4 000 à 6 000 logements dans un périmètre restreint, prévoit « une densification horizontale et verticale excessive de l'ensemble qui aurait des impacts négatifs multiples sur la vie du quartier ».

Un collectif d’habitants s’était créé et avait lancé une pétition. Lors dede l’enquête publique ouverte en janvier 2019, « de très nombreuses requêtes avaient été déposées contre ce projet, dénonçant principalement la densité proposée », reconnaît la métropole.

Concertation publique

La commission d’enquête, dans son avis du 13 mai 2019, avait donc formulé une réserve visant à instaurer un périmètre d’attente sur le secteur de la Cité radieuse pour une durée de cinq ans, « afin de permettre le temps de réflexion sur l’avenir du site », rappelle la métropole. Le PLUi métropolitain avait été voté le 19 décembre 2019, en tenant compte, « strictement, de l’ensemble des réserves de la commission d’enquête relatives à l’OAP Cité Radieuse-Michelet ». Cette concertation était donc attendue.

Un périmètre d'attente pour Le Corbusier

La métropole la relance afin de « prendre en compte les avis des habitants, des acteurs du secteur, ainsi que le rapport du ministère de la Culture sur la préservation de ce site patrimonial majeur de Marseille ». Ce travail d’échanges va « faire la synthèse des attentes exprimées par les habitants et celles des experts reconnus de la Cité radieuse ». Il devrait permettre de « définir les enjeux de l’évolution du secteur, et de préparer l’évolution du zonage ».

La concertation se poursuiva au cours de l’année 2022.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 07 décembre 2022

Journal du07 décembre 2022

Journal du 30 novembre 2022

Journal du30 novembre 2022

Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?