AccueilUrbanismeMarseille : Un programme résidentiel de 317 logements en plein centre-ville

Marseille : Un programme résidentiel de 317 logements en plein centre-ville

La Caisse des dépôts et Eiffage Immobilier ont posé la première pierre d'un important programme de renouvellement urbain, près de la gare Saint-Charles. Au programme : 200 logements, une résidence étudiante, des commerces, des bureaux, une Maison de l'enfance et un groupe scolaire.
Marseille : Un programme résidentiel de 317 logements en plein centre-ville
Eiffage - Golem images - Ce programme est situé entre le Boulevard Camille-Flammarion et les rues Grobet, d'Isoard et Commandant-Mages

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Elus et dirigeants de la Caisse des dépôts et d’Eiffage Immobilier ont posé, le 27 mai dernier, la première pierre d’Univ’RLongchamp, une opération immobilière de plus de 300 logements dans le centre-ville de Marseille (entre le Boulevard Camille-Flammarion et les rues Grobet, d’Isoard et Commandant-Mages). Ce programme résidentiel conçu par les architectes RolandCarta et Jean-MichelBattestisort de terre sur un îlot de 1,27 hectare situé à 5 minutes de la gare Saint-Charles et de la Canebière. Cette parcelle acquise par la ville auprès de son occupante historique, une association caritative chrétienne (l’association des Dames de la Providence) a longtemps tenu lieu d’espace vert de proximité aux habitants du quartier. « Une sorte de jardin informel que la ville a souhaité valoriser via un projet de renouvellement urbain exemplaire », indique Laure-AgnèsCaradec, l’adjointe à l’urbanisme.

Avant de frapper le premier coup de pioche en juillet 2015, les promoteurs auront toutefois dû prendre leur mal en patience. Pris sous le feu croisé des recours de riverains et des défenseurs de l’environnement, la Caisse de Dépôt et Consignation (CDC) et Eiffage ont attendu près d’une décennie avant de lancer la commercialisation du programme. « C’est un projet au long cours qu’il n’a pas été évident de sortir », avoue LucBouvet, directeur régional d’Eiffage Immobilier. Face à la fronde des riverains, les promoteurs ont ainsi dû revoir à la baisse la hauteur des immeubles. « On a ôté deux étages à certains bâtiments afin de préserver les vues », indique Marie Morio, la responsable du programme chez Eiffage. Un coup de rabot qui a réduit de 27% la surface constructible prévue.

22.000 m2de surface de plancher

In fine, l’opération proposera 22.000 mètres carrés de surface de plancher, répartis en huit bâtiments (R+2 à R+6), d’une densité inférieure à ce que permettait le Plan local d’urbanisme (PLU). Cette offre nouvelle agrègera 200 logements en accession (à partir de 3.000 euros/m2 H.T. hors parking, éligibles à la TVA à 7%, le site étant dans l’orbite d’une zone ANRU* une résidence étudiante de 117 appartements (T1 et T2) gérée par Réside Etudes, une crèche privée de 42 berceaux (600 m2), une Maison de l’enfance de 10 chambres (500 m2) destinée à l’association des Dames de la Providence, 600 mètres carrés de bureaux et 4.500 mètres carrés de commerces en pied d’immeuble développés par la foncière Heracles Investissement. L’offre commerciale composée d’une demi-douzaine de boutiques, aura pour locomotive une moyenne surface alimentaire (« Univ’R market » sur 2.840 m2 de surface de vente).

* Agence nationale pour la rénovation urbaine

La suite de cet article est à lire dans le numéro 1135 de TPBM (parution le 22/06/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?