AccueilUrbanismeMarseille : un métro made in France par Alstom

Marseille : un métro made in France par Alstom

Alstom a remporté le marché pour le renouvellement des rames du métro marseillais. L'offre de l'industriel français a été préférée par la Métropole Aix-Marseille-Provence à celle du tandem franco-espagnol Thalès-CAF.
Marseille : un métro made in France par Alstom
AMP - Exit les bonnes vieilles rames à l'intérieur orange mises en service en 1977.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Exit les bonnes vieilles rames à l'intérieur orange mises en service en 1977. La métropole Aix-Marseille Provence vient de confier à Alstom le marché pour le renouvellement et l'automatisation du métro de Marseille. Le constructeur français a coiffé sur le fil son concurrent « Maévi », consortium associant le français Thalès et l'espagnol CAF (Construcciones y auxiliar de ferrocarriles). Montant du contrat : 430 millions d'euros entièrement pris en charge par la Métropole.


A lire aussi : Dans la fabrique du tram du Grand Avignon


Alstom développera, fournira et installera le système d'exploitation et les équipements du pilotage automatique des deux lignes du réseau. A compter de 2024, il mettra également en service 38 nouvelles rames de métro sur pneus (quatre voitures) et modernisera l'ensemble des moyens audiovisuels d'information voyageurs en station.

D'une longueur de 65 mètres, les rames (quatre voitures pour une capacité totale de 500 passagers) circuleront en mode semi-automatique avec conducteurs jusque mi-2025 sur la ligne M2 et jusqu'à 2026 pour la ligne M1, puis passeront en automatisme intégral.

Un métro moins énergivore

Ces rames présenteront des lignes et une acoustique épurées conçues par les designers marseillais Ora-Ito et Fabien Bourdier.

Ce métro new look consommera « 25% d'énergie en moins que les rames actuellement en service grâce notamment au freinage électrique (jusqu'à 0 km/h), à l'éclairage LED et d'autres optimisations », précise Alstom.

L'offre d'Alstom a également été mieux disante sur le plan social. Plus de 400 personnes en France travailleront sur ce projet dont plus de 60 sur le territoire d'Aix-Marseille. « Des emplois seront également générés chez les fournisseurs français d'Alstom mais aussi au sein de la Métropole pour les activités d'installation et de déploiement du système de signalisation », indique l'industriel.

Rappelons que les deux lignes du métro phocéen ont été mises en service en 1977 et 1984. Le métro transporte près de 209 000 voyages par jour, soit 37% du trafic global de la Régie des transports métropolitains (RTM).​

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?