Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Marseille : un campus de l'artisanat à l'échelle régionale

Publié le - - Urbanisme

Marseille : un campus de l'artisanat à l'échelle régionale

La réalisation de la future Université régionale des métiers prévue pour 2019 à Marseille a été confiée aux architectes parisiens Véronique Feigel et Thierry Van de Wyngaert de l'agence TVAA associés aux Toulonnais Jean-Louis Duchier et Nicolas Pietra de D+P, et leur projet, dévoilé : un travail d'orfèvre.

« Les apprentis trouveront dans cette université les meilleures conditions pour apprendre », a promis Michel Vauzelle, le président de la région Paca, en dévoilant le projet de la future Université régionale des métiers (URM) qui doit être édifiée au pied de la tour CMA-CGM au cœur de l’éco-cité d’Euroméditerranée, à l’emplacement d’une partie de l’actuel et festif Dock des Suds bien connu des Marseillais. Ce nouvel équipement de 23.000 m2 d’un coût de 72 M€ sera réalisé par les architectes parisiens Véronique Feigel et Thierry Van de Wyngaert de l’agence TVAA associés aux Toulonnais Jean-Louis Duchier et Nicolas Pietra de D+P*.

Leur proposition a été retenue le mois dernier face à trois autres à l’issue du concours. « Un beau projet parfaitement adapté à l’apprentissage, tant du point de vue de la qualité de vie que d’études », a estimé Michel Vauzelle. Le dernier lancé sous sa mandature et dont la genèse remonte à longtemps, a-t-il également rappelé. Un équipement qui fait, selon lui, défaut à la jeunesse à l’heure où l’apprentissage s’essouffle et quand l’emploi des jeunes reste prioritaire.

147m à l’horizontale

Concrètement, celui-ci prendra la forme de deux bâtiments contemporains très largement vitrés et transparents. L’une des principales difficultés de « ce formidable exercice architectural », comme l’explique l’architecte, était en effet de concevoir une seule université, « homogène et unitaire », ouverte sur l’extérieur façon campus mais occupant deux parcelles distinctes séparées par une rue, ces deux terrains ayant été acquis par la région.

D’où « des volumes simples et carrés, des parallélépipèdes parfaitement lisibles et autour desquels les différentes fonctions s’organisent », raconte Thierry Van de Wyngaert. Implanté au pied de la tour CMA-CGM, son dispositif joue le contrepied. « Les 147 m [la hauteur de la tour, ndlr], ils y sont eux aussi, mais à l’horizontale », s’amuse le concepteur.

Dans une telle configuration, le pôle Est regroupe ainsi un gymnase, accessible également à un plus large public, un amphithéâtre et un restaurant universitaire avec les cuisines qui vont avec. Le pôle Ouest quant à lui comprend plus précisément les salles d’enseignement et les ateliers. L’architecte évoque par ailleurs « une vitrine verticale des métiers, et une autre horizontale, des patios plantés de jardins méditerranéens à l’intérieur, de grands espaces généreux et des transparences et circulations tous azimuts ».

« On y aura de très nombreuses vues sur la ville et inversement, on pourra, de l’extérieur, voir tous ces jeunes travailler », assure-t-il.

Apprentissage et formation continue

Ce nouvel établissement universitaire majoritairement financé par la région l’est aussi par l’Etat, via la Caisse des dépôts et consignations (CDC), à hauteur de 10 M€, au titre du Programme d’investissement d’avenir. Il abritera à son ouverture programmée pour 2017, si le calendrier est respecté, deux ans de travaux étant prévus, quatre Centres de formation d'apprentis** (CFA Coiffure Roger Para, CFA de la Bourse du travail, CFA des Compagnons du devoir et le CFA Med de l’Institut régional de formation à l’environnement et au développement durable - IRFEDD) et accueillera 1.200 apprentis de sept filières.

Il réunira également quatre centres de ressources régionaux jusqu’à présent disséminés : l’Observatoire régional des métiers, le Centre régional contre l’illettrisme, le Carif Espaces compétences et l’Institut euroméditerranéen de la formation, la future université alliant ainsi apprentissage et formation continue. Enfin, l’opération comprend une structure d’hébergement avec une résidence étudiante de 4.500 m2 pour 150 logements T1 (14 M€) confiée au bailleur social Erilia et dont l’architecte sera prochainement désigné.

* L’équipe de maîtrise d’œuvre comprend aussi les bureaux d’études Betrec, Gaudin Ingénierie, Avel Acoustique, ECCI et Apave. Maîtrise d’ouvrage : Région Paca ; maîtrise d’ouvrage déléguée : Area Paca.
** Centre de formation d’apprentis.




J. P. Pierrat
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer