AccueilMarseille rénovation urbaine : Nicolas Binet tire sa révérence

carnet Marseille rénovation urbaine : Nicolas Binet tire sa révérence

Après plus d'une décennie passée aux manettes du groupement d'intérêt public Marseille rénovation urbaine (MRU), Nicolas Binet a pris sa retraite fin avril.

Bouches-du-Rhône Publié le ,

Nicolas Binet, directeur du groupement d'intérêt public (GIP) Marseille rénovation urbaine (MRU) depuis plus de 10 ans, tire sa révérence. Ce 1er mai, cet ancien de la Samoa (Société d'aménagement de la métropole Ouest Atlantique), société d'économie mixte de la métropole nantaise a fait valoir ses droits à la retraite. Un départ qui laisse un grand vide au sein de la nouvelle technostructure de la métropole Aix-Marseille-Provence dans laquelle le GIP s'est fondu au 1er janvier 2020.

Depuis son arrivée aux manettes de MRU en 2009, cet urbaniste titulaire d'un doctorat de géographie aura assuré, contre vents et marées politiques, le pilotage des 14 projets de rénovation urbaine de la cité phocéenne inscrits au Plan national de rénovation urbaine (PNRU). Un chantier titanesque de plus de 1,2 Md€ injecté au fil de quelque 420 opérations. Et il s'attelait à la mise en orbite de la suite inscrite au menu du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Fin 2019, un premier projet avait reçu le feu vert de l'Anru : la rénovation de la cité Air Bel (1 200 logements), dans les quartiers est de Marseille.

En attendant la nomination d'un successeur de Nicolas Binet, la « mission » MRU désormais intégrée au sein de l'administration métropolitaine sera drivée par Elodie Luchini, la nouvelle directrice de l'habitat opérationnel de la métropole AMP. Un intérim qui durera probablement jusqu'à cet automne, le temps que se mette en place la nouvelle architecture politique de l'intercommunalité au lendemain du second tour des municipales dans les principales villes du territoire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?