AccueilUrbanismeMarseille-Provence : le PLUi arrête sa saison 2 et lance la 3ème

Marseille-Provence : le PLUi arrête sa saison 2 et lance la 3ème

La métropole Aix-Marseille-Provence vote ce 30 juin la deuxième modification du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du territoire Marseille-Provence (ex MPM). Et lance la concertation autour de la 3e modification du document d’urbanisme.
Laure-Agnès Caradec, vice-présidente du conseil de territoire Marseille-Provence en charge de l’urbanisme.
W. Allaire - Laure-Agnès Caradec, vice-présidente du conseil de territoire Marseille-Provence en charge de l’urbanisme.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Alors que la Métropole Aix-Marseille Provence vote ce 30 juin la deuxième modification du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) des 18 communes de l’ancienne communauté urbaine Marseille-Provence-Métropole, la troisième est en chantier. « Cette nouvelle version va traduire dans le droit de sols les avancées d’études stratégiques lancées par le territoire, il y a plus de deux ans, sur la nature en ville, l’urbanisme-santé, la qualité d’habitat et les ilots de chaleur », décrypte Laure-Agnès Caradec, la vice-présidente chargée de l’urbanisme de feu conseil de territoire Marseille-Provence qui a piloté la procédure.

Permettre la relance de la production de logements

Cette modification va aussi intégrer de nouvelles dispositions comme les prescriptions du plan de déplacements urbains (PDU) métropolitain voté fin 2021 après l’entrée en application du PLUi et d’adapter les capacités constructives pour accompagner la production de logements alors que l’offre se raréfie.

Marseille : la Ville veut changer de mise en PLUi suite...

Alors que le réchauffement climatique n’est plus une lubie de scientifiques, le PLUi entend favoriser le retour de la nature en ville en développant un maillage de parcs et jardins, des corridors verts protégeant les boisements et les paysages sur le parcellaire privé.

Cette ambition passera par deux outils : une orientation d’aménagement thématique multi-sites "nature en ville et cycle de l’eau".

« Cette orientation d’aménagement et de programmation (OAP) imposera pour chaque opération de protéger les structures arborées existantes, de planter les bonnes essences en fonction des milieux, de choisir la localisation des espaces végétalisés pour assurer des continuités écologiques, en veillant à la bonne articulation entre espaces publics et espaces privés en pleine terre, détaille l’élue. L’OAP entend par ailleurs remettre en scène le cycle de l’eau en privilégiant les aménagements qui facilitent l’infiltration des eaux pluviales. »

Nature en ville

Le projet propose de mettre en place des zonages qui favorisent la nature en ville et l’agriculture : « Il s’agit d’aller plus loin dans la protection des corridors écologiques en milieu urbain, des paysages, des espaces de nature sur les fonciers privés… Ces propositions examinées sous forme d’ateliers avec les élus locaux portent sur des dizaines d’hectares dans chaque commune », précise Laure-Agnès Caradec. Dans le même esprit, une vingtaine d’hectares seront reclassés en zone agricole.

Mathilde Chaboche : « Le retour de la nature en ville est un enjeu de santé publique »

Le document s’attaque aux ilots de chaleurs urbains (ICU). En 2019, la Métropole a confié à un groupement de bureaux d’études, une mission pour identifier l’impact des ICU sur 30 sites du territoire. « Cet été, les prestataires effectueront des relevés approfondis des températures sur 15 sites pilotes en milieu urbain dense avec pour chacun la recherche des causes de la surchauffe urbaine. Par la suite, les résultats pourront déboucher sur une série d’ajustements réglementaires dans le document d’urbanisme afin notamment d’éviter la densification », indique l'élue.

Marseille : la constructibilité autour de la Cité radieuse réduite à peau de chagrin

Lien urbanisme et santé

La modification s’intéresse au lien entre urbanisme et santé. Le PLUi n’est certes pas l’alpha et l’omega des déterminants de santé en ville. D’autres politiques publiques portées par la Métropole ont un lien plus direct avec ces déterminants : le PDU et les zones faible émission (ZFE) sur la mobilité, les politiques en faveur de l’habitat… « Mais le document peut agir sur certains facteurs de risques sanitaires environnementaux tels que les pollutions de l’air et les nuisances sonores. Dans les zones les plus exposées aux nuisances, le PLUi peut veiller à ne pas augmenter la vulnérabilité, c’est-à-dire ne pas accroître les populations avec des zonages qui facilitent la constructibilité ou la densification », argumente Laure-Agnès Caradec.

Les équipes du conseil de territoire Marseille-Provence* (CT MP) ont ainsi identifié les zones les plus exposées afin de revisiter les zonages. Mais les réponses ne sont pas que réglementaires : « de manière générale, une ville favorable à la santé et au bien-être est avant tout une ville marchable, une ville du bon sens », tranche-t-elle.

La qualité de l’habitat en question

La nouvelle mouture du PLUi compte tirer les enseignements de la crise sanitaire en proposant des mesures visant à améliorer la qualité d’habitat. Dans le sillage de l’OAP multi-sites « qualité d'aménagement et formes urbaines », le CT MP compte dérouler une série de prescriptions sur la taille des logements, leur orientation, la présence d’espaces extérieurs et la qualité des espaces communs... sans oublier le traitement de l’interface entre bâti et espace public. Autant de recommandations qui sont en phase avec la charte de la construction durable mise en place par la ville de Marseille à l’automne 2021.

* A l'heure où l'article a été rédigé, le conseil de territoire Marseille-Provence existait encore.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 novembre 2022

Journal du30 novembre 2022

Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

Journal du 09 novembre 2022

Journal du09 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?