AccueilUrbanismeMarseille : les Fabriques en chantier(s)

Marseille : les Fabriques en chantier(s)

Bouygues immobilier et Linkcity viennent de lancer les travaux des premiers programmes résidentiels des Fabriques, nouveau quartier inclusif appelé à voir le jour aux confins de l'extension d'Euroméditerranée.
Marseille : les Fabriques en chantier(s)
PPX et BAG - L'îlot 5C3 doit être livré en septembre 2023.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Au cœur du périmètre des Fabriques, les premières grues sont en train d'être installées. Et les grandes manœuvres ont démarré. Début mars, Bouygues Immobilier et Linkcity ont lancé les travaux des premiers programmes sur plusieurs îlots au sud de ce nouveau quartier « inclusif », entre la rue Allar et la rue de Lyon (14e arr.) à Marseille. Au total, 385 logements doivent sortir de terre à l'horizon 2023/24 dans ce secteur de la zone arrière-portuaire en pleine recomposition urbaine sous la houlette de l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée (EPAEM).


A lire aussi : [Carte interractive] Marseille : Les Fabriques, quartier « inclusif »


Le premier lot comprend 148 logements bioclimatiques (du studio au T5 avec des duplex). Il est développé par Bouygues Immobilier sur l'emprise d'une ancienne concession automobile (5 271 m2) nichée entre la rue Allar et la rue de Lyon (15e arr.). Cette résidence conçue par l'architecte Rémy Marciano mixera offre en accession libre (100 logements) et accession à prix maîtrisé (48 logements).

Sur le reste de l'îlot, qui longe la rue de Lyon, Linkcity développe un ensemble de 85 logements regroupant 25 logements sociaux cédés en Vefa à 3F Sud (Action Logement) et 60 logements intermédiaires acquis par In'li (Action Logement). Cette résidence conçue par l'agence Février-Carré (Nice) comprendra également trois cellules commerciales en rez-de-chaussée.

L'ensemble de l'opération (Bouygues Immobilier & Linkcity) sera posé sur un parking privé souterrain de 130 places (sur 2 niveaux).

Sur la parcelle voisine, Linkcity et l'agence CCD Architecture (Marseille) aménageront un parking en silo de 422 places recouvert de panneaux photovoltaïques et des locaux d'activités (300 m2). Cet ouvrage loué en bail futur d'achèvement à Indigo proposera également un mur d'escalade et un espace d'agriculture urbaine.

Juste à côté, le long de la rue Allar, Linkcity érige un ensemble de 150 logements. Ce projet conçu par les agences PPX Architectes (Paris, Lyon) et BAG Architectes (Marseille) regroupera 53 logements en démembrement acquis par Tonus Territoires (groupe CDC) et 44 logements intermédiaires et 53 logements sociaux cédés en Vefa à l'Esh Logis Méditerranée (groupe 1001 Vies Habitat), ainsi qu'une crèche de 60 berceaux et un local partagé mis à la disposition de la société Récipro-Cité.

Enfin, la SAS Les Fabriques (société de projet créée par Bouygues Immobilier) vient d'investir dans les lots commerciaux de l'îlot 4C2, première d'une longue série d'acquisitions visant à maîtriser les rez-de-chaussée actifs du quartier.

Frugalité

A l'instar de Smartseille, l'écoquartier low cost-easy tech développé par Eiffage sur une friche voisine (2,4 ha) du site, les Fabriques donneront le « la » de l'aménagement de la Zac Littorale (53,6 ha), première pièce opérationnelle de l'extension d'Euroméditerranée (169 ha). Pas question de recourir à des dispositifs sophistiqués : les deux filiales de Bouygues privilégieront l'innovation frugale pour redonner vie aux espaces actuellement inaccessibles en balcon sur la mer ou au cœur du site. Cette sobriété sera facilitée par la dimension du périmètre qui autorisera des économies d'échelle. Car Linkcity et Bouygues Immobilier voient les choses en grand : les deux opérateurs ambitionnent de construire un morceau de ville de 252 793 mètres carrés de surface de plancher à haute performance énergétique selon la démarche écolo Biodivercity. A l'instar de Smartseille, le projet mise sur la densité puisque le bâti devrait occuper près de 11,5 ha (COS de 2,2), soit la moitié de l'emprise ciblée par l'EPAEM dans son appel à manifestation d'intérêt (AMI). La mixité sera son fil conducteur avec une offre plurifonctionnelle qui regroupera quelque 2 200 logements (170 000 m2 HQE et/ou BDM), bureaux (44 000 m2), commerces (11 000 m2) et activités (13 000 m2) et équipements publics (10 000 m2 avec bureau municipal de proximité, médiathèque, centre socio-éducatif). Sans oublier une grande « halle alimentaire » qui accueillera le marché aux puces reconfiguré et modernisé.


Lire aussi : Marseille : Engie et Eiffage présentent Smartseille II


L'EPAEM de son côté réalisera pour le compte de la Ville un groupe scolaire de 17 classes (montant des travaux : 9,1 M€ HT). Cet établissement de 3 430 mètres carrés (label E+C-) conçu par l'agence Brenac & Gonzalez lèvera le rideau à la rentrée 2024 sur une parcelle nichée au centre du quartier.

Thalassothermie

Cette ambition frugale a aujourd'hui pour emblème la manufacture collaborative « Ici Marseille » déployée à l'initiative de la société de projet portée par Bouygues dans une friche industrielle (3 500 m2) de la rue de Lyon (15e arr.). Un exemple d'urbanisme transitoire que l'EPAEM souhaite dupliquer sur d'autres sites en friche, dans le sillage de la démarche MOVE (Massilia Open Village Experience) instiguée en 2019 sur l'emprise d'anciennes usines et autres délaissés du quartier des Crottes. Les promoteurs s'inscrivent évidemment dans cette démarche résiliente en se disant prêt à miser sur les ressources offertes par les « makers ». Une offre tertiaire que les promoteurs souhaitent d'ailleurs soutenir via la création d'un véhicule ad hoc qui sera chargé de porter les quelque 20 000 mètres carrés de locaux en pied d'immeubles. Pour éviter les rideaux baissés, le promoteur souhaite garder la maîtrise foncière de ces lots qu'il mettra en location à tarif préférentiel pour des artisans, associations, commerces de proximité.

Conformément aux cahiers des charges de l'AMI, les filiales de Bouygues veilleront à réduire l'empreinte écologique du projet : les quelques 8 000 habitants du quartier se verront proposer un système de coaching énergétique permettant de réduire leur consommation. Les deux opérateurs se sont également engagés à offrir 70% d'énergie renouvelable (engagement gravé dans le marbre de conventions avec des opérateurs). Des études permettront d'analyser le panel de solutions écolos notamment le raccordement à Massileo, la toute nouvelle boucle de thalassothermie déployée par Dalkia Smart Building (groupe EDF).

Livraisons entre le T4 2022 et le T3 2023

Linkcity / Logis Méditerranée (îlot 5C3) :

Démarrage du chantier : mars 2021
Livraison prévisionnelle : septembre 2023

Parking silo 422 places (îlot 4C1) :

Démarrage des travaux : avril 2021
Livraison prévisionnelle : février 2023

Linkcity - 3F Sud - In'li (îlot 4C2)

Démarrage travaux : avril 2021
Livraison prévisionnelle : février 2023

Bouygues Immobilier (îlot 4C2)

Démarrage des travaux : mai 2021
Livraison : par tranche à partir du 4e trimestre 2022.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?