Fermer la publicité

Marseille : le chantier de la nouvelle gare maritime du cap Janet se prépare à démarrer

Bouches-du-Rhône le - - Urbanisme

Marseille : le chantier de la nouvelle gare maritime du cap Janet se prépare à démarrer
Arep - Sur les bassins Est du port de Marseille-Fos, le nouvel équipement offrira aux passagers de meilleures conditions de confort et d'accessibilité aux navires.

Quatre entreprises marseillaises devraient être en mesure dès la fin de cet été de commencer les travaux de construction de la future nouvelle gare maritime pour le Maghreb.

Retenues sur appel d'offre pour un montant global de travaux de plus de 12 millions d'euros, quatre entreprises locales, GTM Sud, pour le gros œuvre (5,6 M€), Isolbat, pour le second (1,3 M€), Eurovia Méditerranée, pour la voirie et les réseaux (2,4 M€) et enfin, Snef en ce qui concerne les équipements techniques (3 M€), devraient démarrer dès la fin de cet été le chantier de construction de la nouvelle gare maritime du Cap Janet, à Marseille.

Destiné à réunir l'ensemble du trafic passagers en provenance et à destination du Maghreb jusqu'à présent réparti sur deux sites du Grand port maritime de Marseille, à la Joliette (pour l'Algérie), en face de la cathédrale de la Major, ainsi déjà qu'au cap Janet (Tunisie et Maroc), plus à l'ouest, ce nouveau terminal international a obtenu le feu vert du commissaire enquêteur pour sa réalisation en fin d'année dernière.

20 hectares d'aménagement

Devant être mis en service pour 2022, il comprendra notamment une nouvelle gare maritime d'environ 1800 m2 pouvant accueillir jusqu'à 600 passagers piétons dans de bonnes conditions. Celle-ci jouxtera le hangar 16 qui sera reconverti en parc d'embarquement sur deux niveaux de 16 000 mètres carrés. L'aménagement prévu dont la maîtrise d'œuvre a été confiée au groupement Arep architectes (mandataire, Paris), Arep SAS et Verdi Ingénierie Méditerranée (Aix-en-Provence), vise aussi à améliorer, sur 20 hectares au total, l'accessibilité des circuits et terre-pleins d'embarquement et de débarquement des véhicules. Aujourd'hui sous dimensionné, le terminal actuel ne répond plus en effet aux standards internationaux.

Disposant d'un accès direct depuis l'autoroute A55 plus à l'écart des encombrements routiers du bassin de la Joliette et du centre de la cité phocéenne, le nouvel équipement, financé par le Port de Marseille Fos et la Métropole Aix-Marseille Provence, en partenariat avec l'Etat, la Région et le Département, sera en revanche capable de traiter jusqu'à 3 000 véhicules par jour, avec modules de contrôles aux frontières et zones de confort pour les passagers en attente.

Actuellement, le trafic à destination et en provenance d'Afrique du Nord s'élève à environ 500 000 passagers par an générant 400 escales de navires.

Sélectionnées au regard de critères techniques et financiers, les quatre entreprises chargées de sa construction vont devoir, dans les circonstances actuelles, adopter en particulier des solutions innovantes pour répondre aux conditions de sécurité sanitaire exigées pour les personnels et tenir les délais. Elles sont avec le port en ce moment en pleine période de préparation pour le top départ programmé dès la fin de cet été.




J. P. Pierrat
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide