AccueilUrbanismeMarseille : la ville cherche un opérateur pour la reconversion du Comptoir Toussaint-Victorine

Marseille : la ville cherche un opérateur pour la reconversion du Comptoir Toussaint-Victorine

La ville de Marseille cherche un opérateur à même de piloter le programme de reconversion du Comptoir Toussaint-Victorine. Le site devra conserver sa vocation actuelle de creuset des activités socio-culturelles.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

La ville de Marseille vient de lancer une consultation pour sélectionner le groupement d'opérateurs qui pilotera le programme de requalification du Comptoir Toussaint-Victorine, dans le quartier de Saint-Mauront (3e), au coeur de l'un des arrondissements les plus pauvres du pays. Cette ancienne manufacture d'allumettes acquise par la ville en 2008 regroupe trois bâtiments (6 200 m2 de surface de plancher environ) érigés en 1860 sur une emprise foncière de 5 513 mètres carrés située à la lisière du quartier de la Belle de Mai. L'opérateur devra assurer la réhabilitation de cette friche endommagée par un incendie en février 2018 tout en proposant un programme de confortement de sa vocation actuelle tournée vers le milieu socio-culturel. Le site doit être exploité à partir de 2022. Sa vocation à dominante culturelle et artistique « devra privilégier l'accueil d'acteurs de l'économie sociale et solidaire et de l'économie circulaire et l'occupation associative », précise la municipalité. Des activités complémentaires (telles que restauration, évènementiel, bureaux...) « permettant de développer le rayonnement du site et concourant à son équilibre financier seront encouragées ». L'habitat ou l'hôtellerie en revanche sont exclus du projet.

Le concessionnaire se verra confier la gestion du site pour une durée de 25 ans (avec une variante de 30 ans). La ville précise qu'elle privilégiera les propositions des candidats qui permettront le maintien dans les lieux des locataires occupants. La valeur estimée du contrat de concession est de 8,75 millions d'euros HT pour la durée du contrat de l'offre de base sur 25 années et de 12 millions d'euros HT pour la variante obligatoire sur 30 ans qui intègre la possibilité de développer des constructions neuves sur le site.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?