Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Marseille : la Soleam cherche des architectes pour le réaménagement de la place Jean Jaurès

Bouches-du-Rhône Publié le - - Urbanisme

Marseille : la Soleam cherche des architectes pour le réaménagement de la place Jean Jaurès
W. Allaire - La Soleam prévoit un devis de 11,5 millions pour le réaménagement de cette place

La place Jean Jaurès va faire peau neuve à l'horizon 2019. La Soleam vient de lancer un concours d'architectes pour le réaménagement de cette place emblématique de l'hyper-centre de Marseille. Un chantier dont le devis est estimé à 11,5 millions d'euros.

La SPL* Soleam (Société locale d’équipement et d’aménagement de l’aire marseillaise) vient de lancer un concours restreint de maîtrise d’œuvre pour le réaménagement de la place Jean Jaurès, épicentre du quartier de la Plaine, dans l’hyper-centre de Marseille (au confluent des 1er, 5e et 6e arrondissements). L’opération prévoit la recomposition de cet espace public (25.000 m2) réputé pour sa vie nocturne : le site accueille dans un relatif désordre un marché très prisé des Marseillais, des aires de jeux pour les enfants, des terrasses de cafés et restaurants, des snacks, des places de stationnement...

Un devis de 11,5 M€

Le projet financé par la communauté urbaine Marseille Provence Métropole représente un investissement prévisionnel de 11,5 millions d’euros HT (travaux). Il s’inscrit dans la programmation du projet « Grand centre ville ».

Lancée fin 2009, cette opération a pour objectif de requalifier une grande partie du tissu bâti dégradé qui maille le cœur de la cité phocéenne. D’ici une décennie, la Ville espère la production de 1.500 logements neufs (accession, logements étudiants et HLM) et la réhabilitation de 2.000 logements du parc privé. Cette régénération doit s’accompagner de la création d’environ 20.000 mètres carrés d’équipements et locaux d’activité.

Ces objectifs se déclinent sur un périmètre de 1.000 hectares qui va de Saint-Mauront (3e) à Castellane (6e), englobant les secteurs clefs d’Euroméditerranée et de la ZUS** Centre-ville, conventionnée par l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) en 2009.

Fin des travaux en juin 2019

Pour le projet de la place Jean Jaurès, la Soleam est en quête d’une équipe regroupant un architecte (mandataire), un paysagiste et des bureaux d’études (VRD***, structure, éclairage public, déplacements, économie de la construction, environnement). Les candidats ont jusqu’au 24 septembre pour présenter leurs dossiers. Quatre groupements seront retenus cet automne. Chacun percevra une prime de 40.000 euros HT. Le lauréat sera désigné au début 2016 pour une mission de trente mois. Il devra prendre en charge l’élaboration des dossiers « avant-projet » (AVP) et « projet » (Pro) ainsi que la rédaction des dossiers de consultation des entreprises (DCE) et du permis de construire. Dans un second temps, les maîtres d’œuvre devront 
assurer le pilotage des travaux et épauler la Soleam dans les opérations de réception et garantie de parfait achèvement.


Les travaux devraient durer près de deux ans, à partir du second semestre 2017, en vue d’une livraison du nouvel espace pour l’été 2019.

Les projets de candidats seront analysés à l’aune de plusieurs critères. Le premier est la qualité paysagère et urbanistique du programme, notamment dans sa capacité à organiser l’espace en tenant compte des usages multiples du site. Dans le même registre, la Soleam insiste sur la valorisation de la trame végétale historique et des éléments architecturaux des façades ainsi que sur « la flexibilité des espaces », comprenez, leur capacité à évoluer.

Le deuxième critère est d’ordre financier : le coût du projet devra être en cohérence avec l’estimation financière du maître d’ouvrage et les candidats devront par ailleurs veiller à la maîtrise des coûts de fonctionnement et de maintenance.

Autre critère clef : le calendrier. Les candidats devront présenter un échéancier précis des études et des travaux, avec un phasage du chantier qui devra être mené  en site occupé.
Enfin, les projets devront tenir compte les objectifs de développement durable issus de la charte développement durable « Grand centre-ville » mise en place par la Soleam.

* Société publique locale.
** Zone urbaine sensible.
*** Voirie et réseaux divers.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer