AccueilUrbanismeMarseille : la cité scolaire Jacques Chirac fera sa rentrée en 2024

Marseille : la cité scolaire Jacques Chirac fera sa rentrée en 2024

Elus locaux, représentants de l’Etat, architectes et constructeurs ont posé ce 25 octobre la première pierre de la future Cité scolaire internationale d’Euroméditerranée. Un établissement qui portera le nom de Jacques Chirac.
Marseille : la cité scolaire Jacques Chirac fera sa rentrée en 2024
R. Poulain - Renaud Muselier et Claude Chirac lors de la pose de la première pierre de la Cité internationale.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Le permis de construire n’est pas encore délivré. Qu’importe ! Le nom de Jacques Chirac valait bien une pose de première pierre anticipée. « C’est un projet exceptionnel qui portera un nom exceptionnel », a claironné hier matin le président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier, juste après avoir manié la truelle avec Claude Chirac, Martin Bouygues et les représentants de l’Etat et des collectivités (Martine Vassal, présidente du département des Bouches-du-Rhône et Pierre-Marie Ganozzi, adjoint au plan écoles et au patrimoine scolaire de la ville de Marseille) impliqués dans la réalisation de la future Cité scolaire internationale dans le quartier d’Arenc (2e). 

Euroméditerranée : la cité scolaire internationale verra le jour à la place du Campus A

Pour Martine Vassal, « cette Cité doit devenir un véritable phare de ce quartier en mutation ». « Un repère dans l’un des quartiers les plus pauvres d’Europe », a rappelé Pierre-Marie Ganozzi. « Mon père aurait été très fier et profondément touché de voir son nom donné à une école ouverte sur le monde », a affirmé Claude Chirac, un voile d’émotion dans la voix en clôturant la cérémonie.

27 000 m2 bioclimatiques

Cet établissement conçu par Rudy Ricciotti et Roland Carta sortira de terre d’ici la rentrée 2024 sur deux parcelles (8 800 m2) situées juste derrière le Dock des Suds et la tour Jacques Saadé, au cœur de la Zac de la Cité de la Méditerranée (2e), l’une des pièces opérationnelles d’Euroméditerranée.

Une maquette de la future Cité internationale. (Crédit : Robert Poulain)

En septembre 2024, cet écrin de 27 000 mètres carrés bioclimatiques accueillera 2 190 élèves de la maternelle au lycée suivant un enseignement dans cinq langues (anglais, allemand, espagnol, arabe et chinois... mais pas l’italien, oubli étonnant compte tenu de l’intensité des relations culturelles et économiques entre la région Paca et la Botte voisine).

Un investissement de 100 M€

Le projet dont la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur assure la maîtrise d’ouvrage représente un investissement de quelque 100 millions d’euros (dont 64 M€ HT de travaux) pris en charge par la Région (51 M€), le conseil départemental (36 M€) et la ville de Marseille (13 M€).

Les travaux qui devraient démarrer au début 2022 seront réalisés via un marché global de performance confié au groupement* piloté par Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le marché notifié le 18 mars 2021 prévoit également la prise en charge de la maintenance de l’équipement durant dix ans par Bouygues Energies et Services.

* Bouygues est le mandataire du groupement avec les architectes Rudy Ricciotti et Roland Carta et les bureaux d’études Lamoureux et Ricciotti, G2I, BG Ingénieurs conseils, STOA, AC2R, SUR&TIS, Indigo, Gamba et R2M.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?