AccueilArchitectureMarseille : Habside et Rémy Marciano lauréats de l'îlot phare de la Zac Vallon Régny

Marseille : Habside et Rémy Marciano lauréats de l'îlot phare de la Zac Vallon Régny

L'agriculture urbaine au cœur d'un projet urbain : tel est le pari que se lancent Habside et Rémy Marciano sur la ZAC Vallon Régny. Avec l'appui d'Immo Mousquetaires, le promoteur et l'architecte vont réaliser une pièce urbaine originale au centre du nouveau quartier développé par la Soleam.
Marseille : Habside et Rémy Marciano lauréats de l'îlot phare de la Zac Vallon Régny
Marciano Architecture - La clef de voûte du programme sera un projet d'agriculture urbaine ouvert sur le quartier.

ArchitectureBouches-du-Rhône Publié le ,

Le groupement associant le promoteur Habside (Marseille), la foncière Immo Mousquetaires, l'agence Marciano Architecture (Marseille) et le bureau d'études environnement ICHD (Marseille) est lauréat de l'appel à projets lancé par la Soleam pour l'aménagement de l'îlot phare au sein de la ZAC Vallon Régny, dans les quartiers sud de Marseille.


A relire : Pitch Promotion et Agir Promotion lauréats de l'îlot démonstrateur de la ZAC Vallon Régny


Situé au centre de ce nouveau quartier, ce projet baptisé « Le Verger » agrègera « Le Totem », une petite tour (R+10) d'environ 80 logements en accession (3 600 m2 de surface de plancher), avec des commerces et des bureaux (2 500 m2 de SP). La clef de voûte du programme sera un projet d'agriculture urbaine ouvert sur le quartier : « Loin du green washing, il s'agit de développer un écosystème valorisant l'autoproduction locale en circuit court allant directement du producteur au consommateur », explique Rémy Marciano, l'architecte de l'opération. L'aménageur y voit une façon de renouer « le lien ville-nature » au cœur de cette future pièce périurbaine (34 ha) dont le schéma d'aménagement été dessiné par l'agence ANMA et qui doit accueillir près de 96 000 mètres carrés de bâti.


Lire aussi : [Rendez-vous d'architecte] Rémy Marciano se lâche sur l'hybride


Renouer avec le passé maraîcher de Marseille

Les promoteurs ont ainsi prévu d'installer au pied de l'immeuble résidentiel des serres maraîchères de production. « L'ambition est de renouer avec le passé maraîcher de Marseille qui était autosuffisante dans les années 50 », insiste Rémy Marciano. Cet écrin en verre accueillera également « La Fabrique », un food-court où habitants et employés pourront déjeuner des mets réalisés sur place avec les fruits et légumes du cru. « Le concept est inspiré d'Eataly, temple du slow food né dans le Piémont où le consommateur peut acheter des produits locaux et déjeuner dans une ambiance décontractée », ajoute l'architecte. Cette serre alimentera « la Grange », une grande halle de marché de produits frais gérée par Immo Mousquetaires. Cette halle des producteurs formera le socle de la tour d'habitation et s'ouvrira sur la place, agora principale du quartier Vallon Régny.

La vocation agro-écologique se prolongera avec la Ruche, petit écrin tertiaire accolé à la tour de logements. Cet immeuble R+5 ou R+6 accueillera des plateaux de bureaux destinés aux jeunes pousses et aux chercheurs de la Food Tech et de l'Agritech. « L'idée est de prolonger l'écosystème en créant une filière travaillant sur les nouvelles cultures bio », explique Rémy Marciano. La présence d'Immo Mousquetaires dans le groupement devrait permettre d'assurer un débouché commercial à ces producteurs locaux.

L'autre axe du programme sera la flexibilité. « Il n'y a rien de figé. La plupart des espaces seront modulables. Les bureaux offriront de grands volumes capables d'accueillir des activités innovantes », indique l'architecte. Des volumes que le promoteur pourra transformer en duplex résidentiels le cas échéant. Et que l'architecte espère exploiter en insérant de grands végétaux comme dans l'habitat japonais. « La nature sera à la fois dedans et dehors », rêve Rémy Marciano.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?